Coup d'œil dans le rétro, 20 moments inoubliables du sport français en 2023

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Coup d'œil dans le rétro, 20 moments inoubliables du sport français en 2023
Léon Marchand en bonne place au panthéon français de 2023.
Léon Marchand en bonne place au panthéon français de 2023.
Profimedia
L'année 2023 a été très riche pour le sport tricolore, et Flashscore a sélectionné 20 performances qui ont fait vibrer la France, entre titre mondiaux et performances incroyables.

Delphine Claudel, à jamais la première 

Jamais une Française n'avait remporté une manche de Coupe du monde en ski de fond. Jusqu'à Delphine Claudel. Souvent placée, la Vosgienne va conaître son jour de gloire le 8 janvier, sur la Mass Start de Val di Fiemme qui se termine par la redoutable montée de l'Alpe Cermis. Là où, deux ans auparavant, elle avait signé son seul podium en Coupe du monde. Cette fois, c'est une victoire historique, une page d'histoire écrite, et la confirmation d'un grand talent. 

Alexis Pinturault l'a bien mérité

Alexis Pinturault est l'un des skieurs les plus doués de sa génération. Mais il a eu la malchance de concourir à la même période que le monstre Marcel Hirscher, qui l'a sans doute privé de plusieurs titres. C'est pourquoi ce sacre mondial en combiné, le deuxième de sa carrière, a tant de valeur. Le 7 février, à domicile, "Pintu" va repousser le favori Marco Schwarz pour une nouvelle couronne qui valide son statut de légende française du ski alpin.

Perrine Laffont, la reine 

Qui peut prétendre avoir réussi sa saison mieux que Perrine Laffont ? La championne olympique de Pyeongchang a connu un weekend en or du côté de Bakuriani, triomphant aux Mondiaux sur l'épreuve de bosses le 25 février avant de rafler encore de l'or sur le parallèle le lendemain. Cela lui fait cinq titres planétaires au total, auquel elle rajoutera quelques semaines plus tard un globe de cristal en récompense d'une splendide saison, confirmant sa place au sommet de la discipline. 

Le massacre de Twickenham

Plusieurs mois après, on se pince encore en regardant le score : 10-53 ! Ce jour-là, le 11 mars 2023, le XV de France a connu une fin d'après-midi historique sur la pelouse de Twickenham, désossant, désintégrant, démentelant une équipe d'Angleterre humiliée devant son public. 7 essais, du jeu de haut niveau, du spectacle, un chef d'oeuvre qui restera gravé dans l'inconscient collectif, et qui fera naître des espoirs meurtris quelques mois plus tard... Mais ce succès, lui, est bien réel. 

Julia Simon au sommet

Sandrine Bailly était la seule Française lauréate de la Coupe du monde de biathlon. La succession a mis 18 ans à arriver, mais cela valait le coup d'attendre. Le 18 mars, Julia Simon termine 5e du sprint d'Oslo et valide officiellement son premier gros globe de cristal, après une saison parfaite, avec 9 podiums dont trois succès, et un titre de championne du monde de la poursuite. Indiscutable. Loin des affaires qui empoisonnent son quotidien désormais, la Savoyarde a touché le ciel. 

Sofiane Oumiha, le triplé historique

Le 13 mai, Sofiane Oumiha a rajouté une ligne à son déjà monstrueux palmarès. Mais pas n'importe laquelle. Si les Bleus se sont souvent distingué aux Mondiaux amateurs de boxe, jamais l'un d'entre eux n'avait remporté trois titres mondiaux. Jusqu'au Toulousain, qui confirme son statut de légende en s'imposant face au Cubain Erislandy Alvarez Borges en Ouzbekistan, après un combat intense et serré, avant d'aller chercher de nouveau de l'or aux Jeux Européens quelques semaines plus tard. Argenté à Rio, il ne visera que le titre suprême aux Jeux Olympiques

Magda Wiet-Hénin et Althéa Laurin, les duettistes

10 ans sans titre mondial pour le taekwondo tricolore, mais en ce 30 mai, la France va en amasser deux en une vingtaine de minutes ! Un incroyable enchaînement qui va propulser Magda Wiet-Hénin puis Althéa Laurin sur le toit du monde, la première prenant sa revanche sur Ruth Gbagbi, qui l'avait dominé en finale en 2021, et la seconde dominant la championne d'Europe Rebecca McGowan. Un doublé incroyable, historique, et qui soulève une vague d'espoirs pour Paris 2024. Mais surtout le plus grand jour de l'histoire du taekwondo français. 

Léon Marchand, le nouveau roi

La natation française n'a d'yeux que pour lui. Cet été, Léon Marchand a confirmé ses deux titres mondiaux de 2022 en allant cette fois en chercher trois ! En plus d'aller prendre celui du 200 mètres papillon qui lui avait échappé à Budapest, il a conservé ceux du 200 et du 400 mètres en 4 nages, avec en prime l'honneur de faire tomber le record du monde du grand Michael Phelps sur cette distance. Un roi remplacé par un roi, quoi de plus logique. Si fort, le Tricolore pourra rassasier ses envies d'or à Paris. 

Marie-Florence Candassamy, la régularité récompensée

L'escrime française est habituée à briller, mais Marie-Florence Candassamy, toujours très en vue lors des compétitions par équipes (3 titres européens) n'avait jamais trouvé la clé en individuel. Jusqu'au 25 juillet, une journée parfaite aux Mondiaux à Milan. Plusieurs victoires à l'arraché, un duel fratricide contre Coraline Vitalis, et le plaisir de battre en finale une Italienne, Alberta Santuccio, devant son public. Le tout pour un titre de championne du monde que l'épée féminine français attendait depuis 2010. 

Céline Boutier, quelle année

Qui a été la meilleure golfeuse du monde en 2023 ? Réponse : Céline Boutier. La Française a remporté pas moins de 4 tournois cette année, mais un en particulier l'a propulsé sur le devant de la scène. L'Amundi Evian Championship, tournoi majeur qui a lieu en France, et que jamais une Tricolore n'avait remporté. Jusqu'au 30 juillet, dernier des 4 jours passés sur les greens savoyards durant lesquels la Tricolore aura régné sur le tournoi, écrivant l'histoire de la discipline, et atteignant les sommets à 30 ans. 

Mickaël Mawem prend date pour 2024

Il fallait remonter à 2014 pour voir un titre mondial français en escalade, et chez les hommes, c'était carrément 2001 ! Les Bleus engagés à Berne ont remédié à cet état de fait le 4 août en signant un doublé sur l'épreuve de bloc, discipline dans laquelle la France était vierge de titre. Grand espoir de la discipline, Mejdi Schalck a été devancé par Mickael Mawem, grimpeur reconnu depuis près de dix ans, qui touche le Graal, enfin, après une démonstration de technique et de lucidité. À 33 ans, il est mûr pour l'or olympique. 

Pauline Ferrand-Prévot, encore

Si Pauline Ferrand-Prévot ne remporte par l'or olympique l'été prochain à domicile, ce sera une immense déception. Car la Française marche sur le VTT, et l'a prouvé cet été en conservant ses deux titres mondiaux à Glasgow. Facile sur la short-track le 10 août, elle a ponctué sa démonstration sur le cross-country olympique deux jours plus tard, avec en plus un doublé bleu devant Loana Lecomte. À 31 ans, elle est au zénith, et sera immensément favorite à Paris. Mais même sans or, ses 15 titres mondiaux font déjà d'elle une légende.

Romain Mahieu règne sur le BMX

Dans toutes les disciplines de cyclisme, les Bleus sont là. Nouvel exemple avec Romain Mahieu. Présent de longue date sur le circuit mondial, le Tricolore a connu son jour de gloire le 13 août, en devenant enfin champion du monde à Glasgow, menant de surcroit un triplé français devant Arthur Pilard et Joris Daudet. Quelques semaines plus tard, il remportera la Coupe du monde après 5 succès en 10 manches. Le roi du BMX est français, et on espère qu'il le restera en 2024.

Lauriane Nolot, un destin olympique

Le kitefoil, dérivé de la planche à voile, sera discipline olympique l'an prochain. Cela tombe bien, puisque la championne du monde est Française. Grand talent de la discipline, Lauriane Nolot a connu la consécration le 19 août dernier à La Hague, renversant la légende Daniela Moroz, qui avait remporté tous les titres mondiaux mis en jeu dans cette épreuve. La gloire pour la Française, qui sera favorite l'an prochain. 

Ibrahim Ghanem, le couronnement

Les Championnats du monde de lutte existent depuis 1904. Et depuis plus d'un siècle, il n'y avait eu que trois Français titrés en gréco-romaine, discipline de base, jusqu'au 23 septembre dernier, quand Ibrahim Ghanem a rejoint ce club très fermé. On l'avait senti monter en puissance avec une médaille d'argent aux Championnats d'Europe, mais de là à écrire l'histoire de la discipline, il n'y avait qu'un pas, et il l'a franchi en beauté. 

Christophe Laporte ne s'arrête plus

La saison 2023 de Christophe Laporte est en tout points de grande qualité. Plusieurs victoires de renom, dont Gand-Wevelgem entre autres, mais il en est une qui dépasse les autres. Le 24 septembre, il devient le premier Français champion d'Europe de la course en ligne au terme d'un final de feu, dans lequel on l'aura cru perdu avant un ultime coup de reins pour terrasser Wout Van Aert, et s'offrir le plus grand succès de sa carrière, en plus de confirmer son statut de coureur français n°1. Du bon boulot. 

Félix Lebrun, la nouvelle star

Le 22 octobre dernier, Félix Lebrun est passé d'espoir du ping à possible terreur. Médaillé d'or aux Jeux Européens en juin, il a confirmé en devenant le premier Français vainqueur d'une manche du circuit mondial. Au WTT Contender d'Antalya, il a délivré un tournoi splendide conclu par une finale homérique contre le médaillé olympique Dimitrij Ovtcharov. Une année 2023 conclue dans le Top 10 mondial, de quoi faire saliver dans la perspective des JO. 

Steven Da Costa, l'or et les regrets

Qui peut battre Steven Da Costa ? Réponse : absolument personne. Champion olympique à Tokyo, le karatéka français marche sur ses adversaires depuis 2018. Le 28 octobre dernier, il a rajouté une troisième couronne mondiale consécutive en kumite -67 kg, au terme d'une finale hautement spectaculaire qu'il aura fini par dominer après moults efforts. Un roi du monde qui sera sans couronne l'été prochain, le karaté ayant disparu du programme olympique...

Joséphine Pagnier réveille le saut à ski français

Depuis Coline Mattel le 2 février 2013, le saut à skis français n'avait plus connu de victoire en Coupe du monde. Le 3 décembre dernier, Joséphine Pagnier a mis fin à l'attente. Deuxième la veille, elle a triomphé à Lillehammer après un concours splendide dans lequel elle a confirmé son statut de grand espoir de la discipline. Elle a remis ça deux semaines plus tard en Suisse, est en tête de la Coupe du monde à l'heure actuelle, et pourrait bien écrire en grand l'histoire de son sport dans le futur. 

Les Bleues du handball, suprêmes et sacrées

Voilà deux ans, les handballeuses françaises ont gouté l'or olympique, mais le titre mondial leur avait échappé de justesse. Quoi de mieux qu'une revanche contre les Norvégiennes pour reprendre l'ascendant ? Les Françaises battront deux fois les Scandinaves en 8 jours, la deuxième le 17 décembre lors d'une finale remarquable d'intensité et de contrôle, preuve de la supériorité de cette équipe, la meilleure du monde sans conteste. Il y a un titre olympique à défendre, mais il faut apprécier ce que cette génération réussit à faire : gagner. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)