Ski de bosses : 5e titre mondial pour Perrine Laffont, légende de la discipline

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Ski de bosses : 5e titre mondial pour Perrine Laffont, légende de la discipline

Perrine Laffont, légende du ski de bosses
Perrine Laffont, légende du ski de bossesAFP
La Française Perrine Laffont est devenue pour la cinquième fois de sa carrière championne du monde de ski de bosses en décrochant dimanche à Bakuriani (Géorgie) le titre en parallèle, au lendemain de son sacre en simple.

Avec cinq titres mondiaux à son palmarès, elle devient la skieuse de bosses la plus titrée de l'histoire devant la Canadienne Jennifer Heil et la Norvégienne Kari Traa, toutes les deux en or à quatre reprises.

Moins de 24 heures après son sacre en simple, la Pyrénéenne de 24 ans a trouvé les ressources physiques nécessaires pour enchaîner quatre passages sur les bosses de la station géorgienne. Elle a facilement dominé la Finlandaise Riikka Voutilainen en huitième, la Britannique Makayla Gerken Schofield en quart et l'Autrichienne Avital Carroll en demi-finale.

En finale, elle a retrouvé l'Américaine Jaelin Kauf, vice-championne du monde en simple samedi, et vice-championne olympique en simple à Zhangjiakou (Chine) il y a un an. Les deux skieuses s'étaient affrontées en février à Deer Valley (États-Unis) en Coupe du monde et Laffont avait pris le meilleur. Elle a encore une fois dominé Kauf, pour décrocher l'or.

La médaille de bronze est revenue à Carroll, complétant un podium identique à celui de l'épreuve sur les bosses simple samedi.

"Triple-double" pour Kingsbury

"Je n'arrive pas à y croire, faire le doublé aux Championnats du monde, c'est quelque chose dont on peut rêver lorsque l'on est un sportif et un skieur sur les bosses. C'est génial!", a commenté Laffont après la finale.

"C'est difficile d'y croire, parce que c'est tellement de travail. Un grand merci à mon équipe, à mes partenaires, et à tous ceux qui travaillent avec moi, sans eux je n'y serai pas parvenue. C'est fou!", a-t-elle ajouté.

Un an après sa quatrième place décevante aux Jeux olympiques 2022 à Pékin, la championne olympique de bosses (simple) en 2018 revient au sommet, après plusieurs mois de doute durant lesquels son échec chinois aurait pu la pousser à arrêter sa carrière.

Après un début de saison sur le podium, mais toujours autour de la première place, elle a décroché sa première victoire de la saison à Deer Valley, en parallèle, et ce fut le déclic. Elle a ensuite enchaîné une autre victoire en Coupe du monde à Chiesa in Valmalenco (Italie), toujours en parallèle et a surclassé la concurrence samedi à Bakuriani en simple.

Si Laffont en est à son premier doublé aux Mondiaux, le Canadien Mikaël Kingsbury a signé lui un "triple-double", puisqu'il a doublé sa médaille d'or sur les bosses simple de samedi par un nouveau titre en parallèle dimanche, comme il l'avait déjà fait en 2019 et 2021.

Il a devancé le champion olympique des bosses en simple, le Suédois Walter Wallberg, alors que le bronze est revenu à l'Australien Matt Graham, pour le même podium que l'épreuve simple samedi, mais dans un autre ordre.

Sixième la veille, le Français Benjamin Cavet s'est arrêté en quarts de finale dimanche en double, battu par Kingsbury.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)