Exploit d'Ibrahim Ghanem, nouveau champion du monde de lutte gréco-romaine

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Exploit d'Ibrahim Ghanem, nouveau champion du monde de lutte gréco-romaine

Ibrahim Ghanem écrit l'histoire de la lutte française.
Ibrahim Ghanem écrit l'histoire de la lutte française.Profimedia
La lutte française attendait un champion du monde depuis 9 ans. Ibrahim Ghanem a mis fin à cette attente en survolant la catégorie des 72 kg, soulevant ainsi un espoir olympique.

Il fallait remonter à Mélonin Noumonvi, en 2014, pour voir un Français champion du monde de lutte. Une discipline qui entame un renouveau en France, mais il fallait matérialiser cela par de bons résultats lors de ces Championnats du monde organisés à Belgrade.

C'est une habituée, Koumba Larroque, qui a ouvert le bal en allant chercher une quatrième médaille mondiale, la troisième en bronze, sur les épreuves de lutte féminine. Mais on attendait beaucoup d'Ibrahim Ghanem. En avril, le Tricolore, qui a par le passé défendu les couleurs de son pays de naissance, l'Égypte, avait été sacré vice-champion d'Europe, de quoi nourrir des ambitions légitimes pour ces Mondiaux.

Des ambitions parfaitement assumées sur cette compétition des 72kg. Le Français n'aura tout simplement concédé qu'un seul point sur l'ensemble de la compétition ! Le Turc Selçuk Can n'aura pas fait mieux que le reste de la concurrence en finale, s'inclinant  contre la nouvelle star de la lutte gréco-romaine française.

Avec cette médaille d'or, Ibrahim Ghanem rejoint Patrice Mourier, Yvon Reimer et donc Mélonin Noumonvi, et devient le quatrième champion du monde français de lutte gréco-romaine de l'histoire. Une sacrée performance à moins d'un an des Jeux Olympiques, qu'il disputera avec l'ambition de continuer à écrire l'histoire de la lutte française. 

Mentions
France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)