Le XV de France finit par venir à bout de la résistance australienne

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Le XV de France finit par venir à bout de la résistance australienne
Précis au pied, Thomas Ramos n'a pas eu le même impact dans le jeu courant.
Précis au pied, Thomas Ramos n'a pas eu le même impact dans le jeu courant.
AFP
Pour son match de rentrée, le XV de France a eu du mal à se mettre en action. Bousculés par les Australiens, les Bleus ont du attendre les dernières minutes de la partie, et un exploit personnel de Damian Penaud, pour décrocher un succès étriqué (30-29) et faire passer leur série de victoires à 11.

Le XV de France restait sur 10 victoires consécutives, et abordait logiquement ce premier test-match de la tournée d'automne en tant que favori. Néanmoins, la dernière défaite en date des Tricolores avait été concédée face à l'Australie, en juillet 2021. Mais on ne savait pas vraiment où en étaient les Wallabies, et ce match était une bonne occasion de marquer son territoire pour les Bleus. 

Du mal à démarrer

Les Australiens mettent une forte pression d'entrée de jeu, découpant Antoine Dupont pour récupérer un premier ballon. Puis la mêlée des Wallabies soulève son homologue, offrant trois premiers points à Bernard Foley (4ème). Mais Thomas Ramos permet aux Bleus de recoller immédiatement, et la France rentre dans son match. 

Au tour des Wallabies de se retrouver sous pression, et de faire des fautes. Ramos en profite pour rallonger la sauce au pied de 50 mètres. Si Foley égalise rapidement, les Bleus ont la main sur le match.Un coup de pied à suivre bien senti de Ramos offre une touche à 5 mètres aux Français. Après un long travail de sape, c'est finalement Charles Ollivon qui franchit la ligne le premier, mais l'essai est refusé logiquement, le flanker ayant joué le ballon au sol. 

C'est alors que l'impensable se produit. Sur un ballon récupéré dans leurs 22 mètres, les Australiens lancent un contre meurtrier de 80 mètres, pour un essai splendide inscrit par Lalakai Foketi, qui bénéficie du travail splendide de Tom Wright (6-13, 19ème). 

La sortie du même Foketi sur blessure contrarie cependant l'équilibre australien. Le rythme du match retombe, les Bleus se montrant brouillons en attaque.  Ramos permet toutefois aux Bleus de se rapprocher au score, avant une ultime offensive sur un ballon récupéré et tapé à suivre par Gaël Fickou. Le soutien bleu fait le reste, et Julien Marchand finit le travail à la sirène, permettant aux Bleus de rentrer en tête aux vestiaires (Mi-temps : 19-13).

Penaud fait gagner les Bleus

Après un échange de pénalités pour entamer la seconde mi-temps, les Bleus intensifient leur pression. Mais les attaques manquent de tranchant, et les Australiens font le dos rond en attendant une ouverture. Celle-ci survient sur une pénalité bêtement concédée, une touche bien négociée et un ballon justement écarté pour l'essai de Jock Campbell (22-23, 56ème). 

Une partie d'échecs s'engage alors, le jeu au pied étant utilisé à plein régime. Les Bleus perdent ce petit jeu, et Foley rajoute trois points. Au pied du mur, les Français se décident enfin à lancer des offensives d'envergure. Au point de faire le siège de la ligne australienne, mais un en-avant de Grégory Aldritt gâche l'opportunité. 

Ramos passe toutefois un énième coup de pied, et ramène les Bleus à un point. Mais une faute évitable sur le renvoi permet à Foley de lui rendre la pareille. Il ne reste alors que peu de cartouches aux Français, mais une seule sufffira. En bout de ligne d'une attaque en deuxième main, Damian Penaud mystifie Kellaway, raffute le dernier défenseur et va aplatir en coin un essai monstrueux (76ème).

La fin de match sera gérée proprement, sur un ultime grattage de Jonathan Danty, et les Bleus s'imposent finalement 30-29. 11ème succès consécutif, record absolu du XV de France. Un début compliqué, mais même bousculés, les Bleus gagnent. À confirmer samedi prochain contre l'Afrique du Sud.