De Lens à Lille, 6 équipes sont en lice pour accrocher le podium de L1 en fin de saison

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
De Lens à Lille, 6 équipes sont en lice pour accrocher le podium de L1 en fin de saison
De Lens à Lille, 6 équipes sont en lice pour accrocher le podium de L1 en fin de saison
De Lens à Lille, 6 équipes sont en lice pour accrocher le podium de L1 en fin de saison
Profimedia
Si le PSG, invaincu, semble intouchable et lancé vers un nouveau titre de champion, la course pour le podium s'intensifiera dès la reprise post-Mondial. Si Lens fait figure de favori, cinq autre équipes sont aux prises pour accéder à la qualification en Ligue des Champions.

Lens, 2e, 36 points

Qui arrêtera le RC Lens ? Avec une seule défaite au compteur, les Artésiens ont quasiment réalisé un parcours parfait. A seulement 5 points du PSG, les Sang-et-Or continuent de progresser de saison en saison depuis leur retour en Ligue 1 en 2019. Ils sont sur une série de 5 victoires consécutives avec 9 buts inscrits et 2 encaissés. La victoire au Vélodrome a montré la rigueur défensive, la solidarité mais aussi le réalisme de l'équipe de Franck Haise. La prolongation du capitaine Seko Fofana a prouvé que le club avait les moyens de ses ambitions.

Sans star mais avec un collectif aiguisé, les Nordistes auront deux gros morceaux pour la reprise : Nice et le PSG. Deux tests qui, s'ils sont réussis, pourraient bien faire basculer une saison potentiellement historique, 25 ans après le titre de champion de Division 1.

Avec 5 points d'avance sur le Stade Rennais et 6 sur l'OM, Lens possède un petit matelas d'avance. Avantage supplémentaire : avec peu de joueurs au Mondial et sans Coupe d'Europe au programme, les plages de récupération seront un véritable avantage.

Rennes, 3e, 31 points

Qualifié pour les 1/16 de finale de la Ligue Europa et invaincu depuis la 4e journée et une défaite contre... Lens, le Stade Rennais s'affirme comme un candidat plus que sérieux au podium.

C'est surtout son attaque qui épate. Avec 31 buts, c'est la 2e meilleure du championnat, derrière le PSG. Benjamin Bourigeaud, Martin Terrier, Amine Gouiri et Arnaud Kalimuendo, Désiré Doué et Mathis Abline sont les artisans "Made in France" de l'armada offensive de Bruno Genesio, auxquels il faut ajouter le Croate Lovro Majer, le Portugais Xeka et le Belge Jérémy Doku

Arrivé en début de saison, Steve Mandanda a apporté de la sérénité et son expérience, avec Hamari Traoré qui fait figure d'ancien en défense avec ses 30 ans. Preuve de la courbe de progression collective, Arthur Theate a été sélectionné dans l'axe par Roberto Martínez et Adrien Truffert a connu sa première sélection avec les Bleus lors du dernier rassemblement avant le Mondial. 

Avec 16 joueurs de moins de 22 ans dans l'effectif, Rennes fait prévaloir sa jeunesse et la vitesse du jeu breton a conquis la Ligue 1. 

Marseille, 4e, 30 points

Jusqu'à octobre, l'Olympique de Marseille s'est positionné en adversaire principal du PSG. La suite a été catastrophique. Trois défaites consécutives et un nul en championnat ont plombé les débuts d'Igor Tudor. La dégringolade s'est aussi conjuguée avec l'accent européen avec une "finale" perdue contre Tottenham.

Pour autant, l'absence de Coupe d'Europe pourrait se transformer en avantage à partir de février, surtout que l'OM a peu de joueurs concernés par le Mondial (Mattéo Guendouzi Jordan Veretout avec les Bleus, Pape Gueye et Bamba Dieng avec le Sénégal). Récupération et travail foncier seront au programme de ces 6 semaines "off" et vu la débauche d'énergie pour faire vivre le 3-4-2-1 du Croate, cet intermède est absolument nécessaire. 

Les Phocéens ont déjà démontré qu'ils étaient de nouveau solides mentalement avec deux victoires consécutives contre deux morceaux de choix : l'Olympique Lyonnais au Vélodrome (1-0) et Monaco à Louis-II, au terme d'un scenario rocambolesque (3-2). Ces succès ont fait basculer le club du bon côté en s'évitant une crise profonde et en éloignant la menace de deux rivaux historiques. 

Lorient, 5e, 28 points

Du 4 septembre au 9 octobre, le FC Lorient a enchaîné 6 victoires consécutives. De quoi faire figure d'épouvantail dans le haut de tableau. Or depuis, l'équipe de Régis Le Bris stagne dangereusement avec 3 points pris sur 15 possibles, 2 défaites à domicile (Nice et le PSG) et des matches nuls contre des équipes qui luttent pour le maintien (Reims, Troyes, Strasbourg). 

La blessure longue durée d'Yvon Mvogo, absent entre 4 et 6 mois, sera inévitablement préjudiable, le gardien suisse ayant été excellent depuis le début de saison. 

Malgré la présence d'éléments de qualité comme Montassar Talbi, Enzo Le Fée ou Terem Moffi, il semble que les Merlus seront surtout en mesure d'assurer très vite leur maintien, avant d'envisager de disputer les places européennes. 

Monaco, 6e, 27 points

La fin de match contre l'OM a de quoi laisser des regrets à l'AS Monaco, proches de décrocher son adversaire du soir et de se rapprocher du podium. Las, ils ont manqué une occasion de prendre un ascendant psychologique. 

Le retour en forme de Wissam Ben Yedder, sa complémentarité avec Breel Embolo et Alexandre Golovin sont des axes positifs pour Philippe Clement qui peut aussi s'appuyer sur un milieu de terrain structuré avec le mondialiste Youssouf Fofana et Mohamed Camara. Avec une défense complémentaire composée notamment d'Axel Disasi et Benoît Badiashile, le club du Rocher a des arguments à faire valoir mais il est possible aussi qu'Alexandre Nübel soit le seul véritable maillon faible de cette équipe. 

Lille, 7e, 26 points

Malgré la défaite contre l'OL (1-0) qui a stoppé une série de 3 victoires consécutives, le LOSC a pris 4 points lors des deux derniers matches contre Rennes (1-1) et Angers (1-0). Si les Nordistes achèvent cette première série de 15 matches avec 10 points de retard sur le rival lensois malgré une victoire lors du derby (1-0). 

Pour autant, Paulo Fonseca est en train d'imprimer son style de jeu et on observer une montée en puissance de son équipe. La question reste de savoir si le décollage n'est pas un peu tardif pour rattraper les rivaux. Néanmoins, sans Europe pour contrarier le calendrier, les Lillois restent des outsider sérieux, assurément plus à l'heure actuelle que Lyon (21 points) et Nice (20 points), grands ambitieux qui ont beaucoup déçu.