Nettement dominés, les Pays-Bas concèdent le nul contre un Equateur enthousiasmant

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Nettement dominés, les Pays-Bas concèdent le nul contre un Equateur enthousiasmant
Les Pays-Bas inquiètent mais est quasiment en 1/8 de finale
Les Pays-Bas inquiètent mais est quasiment en 1/8 de finale
AFP / StatsPerform
Rapidement mené au score sur un but magnifique de Cody Gakpo, l'Equateur a égalisé par l'inévitable Enner Valencia mais a surtout livré une prestation très aboutie face à des Oranje aux abonnés absents (1-). Si le Qatar est officiellement éliminé, tout reste à jouer pour la qualification en 1/8 de finale, avec le Sénégal en embuscade.

Vainqueurs en fin de match contre le Sénégal (2-0), les Pays-Bas n'avaient pas complètement convaincu. L'opposition contre l'Equateur devait aussi servir à montrer où en étaient les Oranje. Au terme de cette rencontre, Louis van Gaal doit nourrir plus de doutes que de certitudes, tant son équipe a souffert contre la Tri. 

Revivez le live du match en cliquant ici

Gakpo marque mais les Pays-Bas déjouent

Les Pays-Bas sont très bien entrés dans leur match. Grâce à un pressing haut, ils ont pu rapidement ouvrir le score. Après une récupération dans le camp équatorien, Davy Klaassen a décalé Cody Gakpo d'une talonnade inspirée. L'attaquant du PSV, positionné avant-centre axial et pas sur un côté comme contre les Lions de la Teranga, a expédié un missile dans la lucarne d'Hernán Galindez, totalement impuissant (4e). 

Le début d'une balade de santé ? Tout l'inverse. La Tri a dominé tout le reste du match. Dans l'engagement, le placement, la solidarité, l'Equateur a pris le dessus dans tous les secteurs du jeu. Peu après la demi-heure de jeu, Enner Valencia a trouvé une ouverture pour mettre Andries Noppert à contribution. Le gardien néerlandais s'est couché très rapidement pour détourner en corner une frappe puissante du capitaine équatorien (32e). Les hommes de Gustavo Alfaro ont cru rentré au vestiaire sur un score de parité quand, à l'affût d'une frappe de Moisés Caicedo suite à un corner mal dégagé par la défense batave, Pervis Estupiñán a dévié le ballon au fond des filets. Mais sa joie a été de courte durée : son coéquipier Porozo était en position de hors-jeu (45+3). 

Valencia, et de 3 ! 

Ce n'était que partie remise. Car loin de desserrer leur étreinte, les Equatoriens ont totalement étouffé des Néerlandais incapables de proposer le moindre enchaînement dans le camp adverse. Dès le retour des vestiaires, Estupiñan, laissé seul à l'entrée de la surface de réparation, a eu tout son temps pour ajuster une frappe du gauche croisée. Mais si Noppert s'est interposé, Valencia s'est joué de Nathan Aké pour pousser le ballon au fond et égaliser (48e). C'est son 3e but de la compétition, après son doublé inaugural contre le Qatar. 

Dominés, les Bataves ont frôlé la catastrophe quand, suite à une frappe de Valencia contrée, Gonzalo Plata a joué le plomb mais sa frappe surpuissante du gauche s'est écrasée sur la transversale (59e). La seule réplique des Oranje fut une frappe dévissée de Teun Koopmeiners, pourtant très bien décalé par Gakpo (66e). Le deuxième et dernier tir néerlandais du match... 

Les statistiques de Pays-Bas - Equateur (1-1)
Opta by Stats Perform

Enthousiasmant, l'Equateur a multiplié les assauts, notamment avec l'apport des pistons qui ont submergé les côtés. Avec un brin d'expérience en plus, la Tri aurait pu renverser la table mais elle se contentera amplement de ce match nul mais conserve un oeil inquiet sur l'état de santé de Valencia, sorti de nouveau touché au genou en fin de rencontre. Elle jouera sa place en 1/8 contre le Sénégal. Les Pays-Bas sont quasiment qualifiés car personne ne les voit perdre contre le Qatar. Mais après deux matches, ils ont largement déçu.