Ancelotti : "nous ne pensons qu'à gagner" contre le FC Barcelone

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Ancelotti : "nous ne pensons qu'à gagner" contre le FC Barcelone
Ancelotti, lors de la conférence de presse précédant le Clásico.
Ancelotti, lors de la conférence de presse précédant le Clásico.
Profimedia
Avant le Clasico de dimanche, l'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti (63 ans), a déclaré que son équipe jouerait un jeu offensif pour réduire l'écart de neuf points avec son plus grand rival et a loué la solidité défensive des Catalans tout au long de la saison. L'Italien a également fait l'éloge de plusieurs de ses joueurs, comme Camavinga et Tchouaméni, ainsi que Vinícius et Militao.

Ce qu'il faut faire pour gagner au Spotify Camp Nou

"Nous devons profiter du moment en étant les protagonistes d'un match toujours important. Nous devons bien nous préparer et mieux jouer. On ne peut gagner que si l'on donne le meilleur de soi-même, que ce soit individuellement ou collectivement, en attaque ou en défense".

Ses mérites pour rester au Real Madrid la saison prochaine

"C'est une évaluation que le club doit faire, pas moi. J'ai dit à plusieurs reprises que je resterais dans ce club pour le reste de ma vie, mais c'est impossible. Le club prendra une décision à la fin de la saison, quoi qu'il arrive. Je pense que je veux rester et j'espère que ce sera le cas. Si le club me veut pour trois mois, j'en profiterai. Et s'il me veut pour trois ans, il en sera de même. Ce qui est clair, c'est qu'à la fin, je remercierai le club pour la vie qu'il m'a donnée".

Que pensez-vous du fait que si un entraîneur ne remporte pas de titre à Madrid, il doit partir ?

"Les règles écrites changent. Les règles non écrites peuvent aussi changer. Je suis convaincu que nous allons gagner quelque chose cette saison".

A propos de la fin de la Liga, si l'équipe ne bat pas Barcelone

"Je ne sais pas, car nous ne pensons pas à cela, mais à gagner demain, dimanche. Si nous ne gagnons pas, nous y réfléchirons, mais aujourd'hui, nous ne pensons qu'à gagner".

Doutes sur Kroos et Modric

"Je suis surpris que les gens doutent d'eux parce qu'ils sont toujours les meilleurs".

Quel titre pense-t-il pouvoir remporter ?

"Les données montrent que nous sommes désavantagés en Coupe du Roi et en Liga, mais pas en Ligue des champions. Demain, nous pouvons réduire un peu l'écart et c'est ce à quoi nous pensons aujourd'hui".

S'attend-il à ce que le Barça soit aussi défensif qu'il l'a été en Copa ?

"Il est très difficile de dire quel type de match ce sera, car chacun a sa propre histoire. La vérité, c'est qu'ils ont beaucoup défendu en Copa parce qu'ils étaient devant au tableau d'affichage et qu'ils pensaient qu'en deuxième mi-temps, ils devaient défendre. Ce match pourrait être différent en fonction de ce qui se passera. Si nous marquons tôt ou s'ils marquent tôt, cela peut aller dans un sens ou dans l'autre".

La possibilité de prendre des risques et d'être plus offensifs 

"Demain, nous jouerons de manière offensive, mais sans prendre de risques".

Un Barça plus pragmatique, à la manière du Real Madrid

"Plus que pragmatique, je vois une équipe très solide en défense qui a encaissé très peu de buts. Cela signifie qu'ils ont eu un engagement collectif important et cela leur a permis de gagner des matchs où ils ont souffert un peu plus que d'habitude".

Un tirage au sort de la Ligue des champions plus difficile que celui de l'année dernière

"Je ne sais pas, mais il est vrai que le fait d'avoir joué le match retour à domicile l'année dernière nous a beaucoup aidés. Je ne sais pas si c'est un désavantage parce que le fait qu'il n'y ait plus de règle de double valeur pour les buts à l'extérieur ne change pas grand-chose. Je ne pense pas à cela, mais je pense que le Bernabéu nous aidera beaucoup au match aller".

Le duel de Vinícius avec Araújo et le plan pour éviter qu'il ne se déconcentre en match

"Il a eu plus de difficultés lors des derniers matches, mais Vinícius est toujours Vinícius. Sa mobilité dans le jeu peut l'aider à tirer le meilleur parti de la journée de demain. Je pense l'aligner sur l'aile droite, nous verrons, car il peut aussi y jouer".

L'état de Benzema et la question de la mobilité de Vinicius

"Benzema va bien et il va jouer. Évidemment, Vinicius jouera à gauche, mais avec plus de mobilité".

S'il voit le Barça comme un lion ou comme un chat

"Nous devons voir le Barça comme un lion, pas comme un chat. Si nous le voyons comme un chat, nous aurons l'impression d'aller à une fête et ce n'est pas le cas. C'est un match important et nous devons nous battre jusqu'à la fin, être engagés et forts pour obtenir le meilleur de nous-mêmes. Cela dit, j'ai toujours peur ou je suis inquiet avant un match. Les heures qui précèdent sont les plus compliquées pour moi".

Camavinga, remplaçant de Casemiro dans le "triangle des Bermudes" de l'équipe blanche

"Eduardo se débrouille bien, tout comme Tchouaméni lors de la première partie de la saison. Ils ont tous les deux bien remplacé une légende et un joueur fantastique qui a été le meilleur pendant des années à leur poste. Avec eux, le Real Madrid peut envisager l'avenir avec sérénité".

La solution tactique pour aider Vinícius contre Araújo et le plan contre Gavi

"Le plan que nous avons, c'est parce que les deux équipes se connaissent très bien, il n'y a pas de secret. Toutes les évaluations sur la façon de créer des problèmes et de les éviter seront avec nous jusqu'au coup de sifflet final".

Comment il voit la forme de son équipe

"Du 22 janvier à aujourd'hui, l'équipe a très bien travaillé. Les données physiques et techniques le confirment. Nous sommes dans un bon moment, aussi mentalement, et nous sommes très motivés et enthousiastes par ce qui peut se passer dans les trois prochains mois. L'équipe s'est beaucoup améliorée sur le plan technique et tactique, elle est plus solide en défense et plus efficace en attaque, à l'exception de quelques matches qui n'ont pas été à notre avantage. Je pense que nous pouvons faire de très bonnes choses jusqu'à la fin".

Pourquoi Militao est-il le meilleur défenseur du monde ?

"Je risque de perdre un peu de crédibilité si je dis que Vinícius est le meilleur du monde et Militao le meilleur défenseur du monde, mais pour moi, c'est la vérité, c'est une question d'honnêteté. Pour moi, Militao est le meilleur ou l'un des meilleurs parce qu'il a tout. C'est un joueur très rapide, très fort dans les situations de un contre un, très bon sur le ballon, un excellent joueur de tête... Il ne lui manque rien. Son seul défaut est qu'il n'est pas toujours concentré à 100 %".