Top 14 : Gros coup de Bayonne à Clermont, La Rochelle souffre mais gagne

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Top 14 : Gros coup de Bayonne à Clermont, La Rochelle souffre mais gagne
La Rochelle a souffert mais s'impose à Brive.
La Rochelle a souffert mais s'impose à Brive.
AFP
La performance du jour est signée par l'Aviron Bayonnais, qui l'emporte à Clermont. La Rochelle a frôlé la défaite à Brive, mais se relance. Lyon reste maître à domicile contre Castres, alors que le Racing signe le carton du jour et prend le bonus contre Perpignan

CA Brive 17-19 La Rochelle

Victoire impérative pour les deux équipes, Brive parce que le club Corrézien était lanterne rouge, et La Rochelle parce que les Maritimes venaient de concéder une défaite embarrassante à domicile contre Pau. Mais ce sont les locaux qui ont frappé les premiers sur une interception de Sammy Arnold. Cependant, les Brivistes, trop indisciplinés, avaient laissé les Rochelais revenir dans la partie à la pause, grâce à la botte d'Antoine Hastoy (Mi-temps : 10-9).

Bon match de Paul Abadie à la mêlée
AFP

 

Ce même Hastoy fait passer les siens devant à la 50ème minute, toujours au pied. Mais les Rochelais, favoris, ne sont pas souverains. Le banc des Maritimes fait alors la décision, avec un essai de Léo Aouf bien venu au soutien de Romain Sazy, un autre entrant. Refusant de mourir, les Brivistes reviennent au score sur un essai de 80 mètres conclu par Joris Jurand. Les locaux ne sont plus qu'à deux points de l'exploit, mais Thomas Laranjeira manque la pénalité de la gagne. La Rochelle a eu chaud, mais rentrera sur la côte avec la victoire. 

ASM Clermont 20-25 Aviron Bayonnais

Les spectateurs de Marcel Michelin ont rapidement vu du spectacle. Clermont, soucieux de décrocher une victoire bonifiée, a rapidement accéléré et inscrit deux essais par Samuel Ezeala puis Paul Jedrasiak. Mais Torsten van Jaarsveld a rapidement réduit l'écart pour les visiteurs, pour montrer leur volonté de ramener quelque chose de ce déplacement. Un drop de Camille Lopez - pour son retour à Clermont - plus tard, Bayonne était réellement dans le coup à la pause (12-10).

Sans complexes, les Basques passent devant en deuxième mi-temps grâce à Jason Robertson. Heureusement, Anthony Belleau ramène les siens à égalité au pied (15-15), mais l'issue reste incertaine. Bayonne reprend les devants en force, avec ses avants, sur un essai de Thomas Acquier. Dos au mur, les Clermontois réagissent par un coup de pied à suivre impeccable d'Anthony Belleau pour un essai d'ailier de Thomas Rozière. Mais Clermont est encore court de deux points (20-22). Deux points qui suffiront aux Basques, qui signent la performance de la journée avec un succès inattendu magnifié par une pénalité de Robertson à la dernière seconde. 

Lyon OU 26-20 Castres Olympique

Dans un Top 14 extrêmement serré (3 points d'écart entre le 3ème et le 11ème), ce match valait de l'or. Et à domicile, les Lyonnais ont tiré les premiers avec un essai de Yanis Charcosset. On s'attendait à un match serré, et on n'a pas été déçu. Alors que les Lyonnais dominaient, ils ont multiplié les pénalités et finalament laissé les visiteurs dans le match à la mi-temps (10-6). 

Âpre lutte entre Lyonnais et Castrais
AFP

Mais le carton jaune reçu par le Lyonnais Kyle Godwin en début de deuxième période débouche sur un essai en force de Wilfrid Hounkpatin, spécialiste de l'exercice de la pénalité à la main. Castres bonifie sa supériorité numérique en inscrivant un deuxième essai par Florian Vanverberghe. Castres possède quatre points d'avance à quelques minutes du terme, mais Lyon repasse devant grâce à un superbe essai d'Ethan Dumortier. La dernière offensive castraise ne donnera rien, et les Tarnais rentreront bredouille de leur voyage dans la capitale des Gaules. 

Racing 92 44-20 USA Perpignan

Rarement souverain à domicile, le Racing 92 devait se méfier d'une équipe de Perpignan en pleine ascension. Et les Catalans ont vite pris les devants, inscrivant deux superbes essais par Tristan Tedder puis Boris Goutard, qui a mystifié la défense parisienne. Il fallait bien ça pour réveiller les locaux, qui ont réagi comme une cocotte-minute par Wenceslas Lauret. Mais à la pause, les Racingmen étaient encore courts d'un point (13-14). 

Le Racing, soucieux d'éviter la mauvaise blague, accélère au retour des vestiaires et marque par Maxime Baudonne. Seulement, l'indiscipline locale vaut à Perpignan de revenir à égalité à l'heure de jeu. Une nouvelle fois à réaction, le Racing reprend les devants grâce à un essai de Finn Russell. Avant que Christian Wade ne scelle le sort de la rencontre. En fin de partie, Lauret signe un doublé et offre le bonus offensif à son équipe, toujours sans réellement convaincre.