3 sur 3 à l'Euro handball pour les Bleues, solides contre les Néerlandaises

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
3 sur 3 à l'Euro handball pour les Bleues, solides contre les Néerlandaises
Bousculées par les Néerlandaises comme attendu, les Bleues ont tenu le choc.
Bousculées par les Néerlandaises comme attendu, les Bleues ont tenu le choc.
AFP
La rencontre était très attendue pour vérifier le niveau des Bleues. Et après une rude bataille, les Françaises sont finalement venues à bout des Néerlandaises (26-24). Trois matchs, trois victoires, contrat rempli pour les championnes olympiques, qui vont aborder sereinement le tour principal;

C'était l'heure du premier test pour l'équipe de France. Face à elles, les Pays-Bas, soit les championnes du monde 2019. Un choc qui allait déterminer qui allait finir premier de poule, et ainsi se faciliter la vie en vue du tour principal. Bref, une rencontre à remporter absolument pour affirmer ses ambitions. 

Et clairement, on a assisté à une furieuse bataille entre ces deux favoris. Les Bleues sont mieux parties, mais les Néerlandaises sont restées collées aux basques des Françaises, faisant l'accordéon entre 0 et 3 buts d'écart. 

La résistance des Pays-Bas a causé du tort aux Bleues. Malgré une Cléopâtre Darleux encore une fois impressionnante dans ses cages, les Françaises ont buté sur une défense adverse compacte. Mais un coup d'accélérateur dans les dernières minutes leur a permis de regagner les vestiaires avec deux buts d'avance (14-12) et d'envisager la suite avec sérénité. 

La bataille a repris de plus belle en deuxième période. Les Bleues ont conservé la tête face à des Néerlandaises agressives. Mais là où les Oranje se reposaient sur la seule Malestein, les Bleues avaient huit multiples buteuses sur le match. Cependant, les Bleues ont connu un passage difficile, notamment lors d'une double supériorité numérique très mal gérée. Logiquement, les Néerlandaises ont égalisé à 13 minutes de la fin. 

Cléopâtre Darleux a alors renfilé ses habits de sauveuse dans les buts français. Et comme par magie, l'attaque a retrouvé de sa superbe. Dans une fin de match haletante, les Françaises ont finalement tenu bon pour s'imposer 26-24. Un succès qui leur assure de commencer le tour principal pleine puissance, en plus d'envoyer un message à la concurrence : Même bousculées, les Bleues sont là.