Entrée en matière réussie pour les Bleues à l'Euro de handball

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Entrée en matière réussie pour les Bleues à l'Euro de handball
Estelle Nze Minko et les Françaises trop fortes pour leurs rivales.
Estelle Nze Minko et les Françaises trop fortes pour leurs rivales.
AFP
Favorites, les championnes olympiques ont tenu leur rang et logiquement dominé les Nord-Macédoniennes, co-organisatrices de l'évènement (24-14). De bons débuts qu'il conviendra de confirmer lundi contre la Roumanie.

L'heure était venue pour l'équipe de France. Les championnes olympiques et vice-championnes du monde se devaient de réussir leur entrée en lice dans cet Euro. Face à la Macédoine du Nord, un adversaire extrêmement abordable, l'objectif était de se mettre en route, travailler les automatismes, et montrer à la concurrence de quel bois elles se chauffaient. 

Le début de match voit toutefois des Bleues empruntées, qui mettent presque trois minutes à ouvrir le score. Mais par contre, la défense est au point d'entrée de jeu. C'est bien simple, la cage bleue restera inviolée pendant 15 minutes ! La France avait inscrit quatre buts dans cet intervalle, dont deux par une Estelle Nze Minko inspirée. 

Puis c'est Coralie Lassource qui passe à l'attaque et creuse l'écart avec ses trois buts. Les Bleues sont sereines, et déroulent malgré l'hostilité du public local. À la pause, l'affaire semble déjà entendue pour les Françaises (12-5).

Net et sans bavures

Les Bleues ne ralentissent pas à la reprise. L'écart enfle, et atteint les dix buts (17-7). Le jeu est serein, les taulières mènent parfaitement l'équipe et empêchent toute remontée macédonienne. L'occasion est venue de faire tourner pour mettre toutes les joueuses en confiance, notamment Floriane André, convaincante dans les cages.

Les Bleues s'imposent finalement 24-14, avec Coralie Lassource (5 buts) comme meilleure marqueuse, et Cléopâtre Darleux logiquement élue joueuse de la rencontre. Un galop d'essai réussi, avant un deuxième à venir contre les Roumaines lundi. Tout cela pour préparer leur premier vrai choc mercredi contre les Pays-Bas, qui comptera pour beaucoup dans la suite de leur parcours.