Récap' L1 (27e journée) : Reims toujours devant, le festival d'Openda, les galères angevines et des records

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Récap' L1 (27e journée) : Reims toujours devant, le festival d'Openda, les galères angevines et des records
Reims a triomphé de Monaco au Stade Louis II.
Reims a triomphé de Monaco au Stade Louis II.
AFP
Les matchs de la 27e journée de Ligue 1 ont été parfois surprenants. Ce week-end, Loïs Openda a dynamité Clermont, Will Still est resté invaincu, Alexandre Lacazette s'est illustré en patron, Jonathan David a battu un record et, les supporters d'Angers ont à nouveau manifesté leur mécontentement.

L'homme du week-end : Will "Unbeaten" Still

Il est l'entraîneur de la Ligue 1. En arrivant au Stade de Reims cette année, Will Still a redressé l'équipe et lui a offert de quoi espérer remonter drastiquement au classement. Grâce à sa philosophie de jeu, et la mobilisation de ses troupes, il est parvenu à imposer une cadence à faire trembler les équipes adverses.

Will Still fait du bien à Reims, et à la Ligue 1.
Profimedia

Ce dimanche, en venant à bout de Monaco (1-0), il a fait en sorte que les Rémois reste sur une série d'invincibilité de 19 matchs (dont 17 sous son commandement). Il s'agit là du meilleur démarrage en Ligue 1 pour un entraîneur depuis Thomas Tuchel (20). Will Still a également permis à son équipe de se montrer aussi efficace que le Paris Saint-Germain, puisque, depuis son arrivée, seul le PSG a gagné plus de points (40) qu'elle (35).

Reims est désormais 8e et à 4 points du top 5. Le tacticien belge leur permet donc d'offrir des performances XXL, ayant la capacité de déboucher sur l'Europe. A voir si le bonheur continue à lui sourire.

Le bon coup : Loïs Openda, plus rapide que son ombre 

La palme du triplé - et de la meilleure performance du week-end revient à Loïs Openda. Impressionnant et étincelant lors de la rencontre opposant Clermont à Lens, le Belge a profité d'une ouverture pour inscrire trois buts... en 4 minutes 30 ! Ni plus ni moins que le triplé le plus rapide de l'histoire de la Ligue 1.

De son petit pont à sa reprise du pied-gauche jusqu'à ses dribbles spectaculaires, il a annihilé à lui tout seul les locaux. 

Arrivé au cours de l'été en provenance du Vitesse Arnhem, l'attaquant en est à 12 buts en 27 apparitions dans le Championnat français. Un beau total, gonflé par sa réalisation de ce dimanche. 

Grâce à son implication, Lens a récupéré la 3e place à Monaco, et s'est rehissé sur le podium. Il n'est pas impossible qu'il récidive dans une semaine face à Angers.

La tuile : Angers et ses supporters 

La situation du SCO ne s'arrange pas le moins du monde. Entre affaires douteuses, perquisitions et mauvais résultats, Angers vit des temps sombres. Ce qui ne plaît pas aux supporters qui le font savoir. Des banderoles ont donc pris place dans le stade Raymond Kopa hier, des fumigènes et autres pétards ont été brandits, et des chants scandés, appelant à la démission de toute la direction.

Et comme si ce n'était pas assez, le deuxième but de Toulouse, inscrit par Dallinga, a remis le feu aux poudres. A peine revenus des vestiaires, les joueurs d'Angers ont en effet été surpris (46e). Mécontents, les supporters ont fait craquer leurs pétards et les ont jeté sur le terrain. Si bien que les filets de Paul Bernardoni ont été brûlés. Le match a été interrompu pendant 7 minutes, le temps de le réparer. 

Au final, le club local a subi une énième défaite, et les choses sont loin d'être réglées. La saison promet d'être encore longue. 

Le patron : Alexandre Lacazette, ou comment assumer un statut 

Le match entre Lille et Lyon a été le théâtre d'un bel affrontement, soldé par un nul (3-3), illustrant à merveille l'affrontement entre les deux formations. Lille a dominé son adversaire dans un premier temps. Mais, au cours de la rencontre, une entrée a changé la donne.

Le fidèle soldat lyonnais, Alexandre Lacazette, a fait irruption sur le terrain, et surtout, dans la surface de réparation adverse. Il a ainsi provoqué le penalty menant à la remontée au score de Lyon, puis a inscrit un doublé en cinq minutes. 

Ainsi, le Lyonnais est parvenu à faire la différence, et répondre à la pression mise sur ses épaules. En leader, il retourne la situation à l'avantage des siens. Dans la continuité, cela pourrait permettre à l'OL de regagner quelques places dans la partie haute du classement... et un peu plus de prestige qu'actuellement.

Le record : Jonathan David dépasse Eden Hazard 

Même match, mais de l'autre côté. Jonathan David a été sous le feu des projecteurs ce vendredi. Très percutant, il a, à lui tout seul, inscrit les trois buts des Dogues

Jonathan David, meilleur buteur lillois.
AFP

Avec ce triplé, le Lillois s'est octroyé une place de choix au sein du jeu, mais a aussi dépassé un record. Celui du meilleur buteur de l'histoire du club au XIXe siècle. A 53 réalisations, il devance ainsi Eden Hazard (50 buts).