Les Bleues butent sur la muraille norvégienne en demi-finales de l'Euro Handball

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Les Bleues butent sur la muraille norvégienne en demi-finales de l'Euro Handball
Grâce Zaadi a tout tenté, mais cela n'a pas suffi.
Grâce Zaadi a tout tenté, mais cela n'a pas suffi.
AFP
Grand classique du handball féminin, cet affrontement entre les championnes olympiques et les championnes du monde a malheureusement tourné à l'avantage des Norvégiennes (28-20). Favorites, les Bleues n'ont pas réussi a renverser les Scandinaves, et joueront pour le bronze dimanche.

L'heure de la revanche avait sonné. Alors qu'on attendait ce duel en finale, c'est en demies que la France et la Norvège se retrouvaient pour solder les comptes, puisque les Bleues n'avaient plus battu les Scandinaves depuis 2017. Leur dernier affrontement, en finale des Mondiaux 2021, avait donc tourné à l'avantage des Norvégiennes, mais les Françaises avaient la dynamique de leur côté, et pouvaient légitimement être considérées comme favorites. 

Pour le 500ème match d'Olivier Krumbholz à la tête des Bleues, ce sont les Norvégiennes qui ouvrent le score par Stine Oftedal, toujours redoutable. Mais pas de quoi effrayer Cléopâtre Darleux, qui commence à chauffer, et un duel entre ces deux grandes championnes s'engage, remporté dans un premier temps par la Scandinave.

Sur un plan plus large, la bataille est féroce. Silje Solberg rayonne dans les buts norvégiens et maintient son équipe en tête au quart d'heure de jeu (5-6). Nora Mork est impériale sur jets de 7 mètres, et les Bleues ont du mal. Mais restent dans le coup, notamment grâce à la bonne entrée de Tamara Horacek.

Néanmoins, les deux gardiennes - certainement les deux meilleures du monde à l'heure actuelle - ont la main sur cette mi-temps. Les Bleues semblent néanmoins légèrement supérieures, mais pêchent par excès d'engagement. Une ultime parade de Solberg permet à la Norvège de virer en tête à la pause (11-12)

L'expérience norvégienne

Les Bleues reviennent bien, mais pas moyen d'égaliser dans un premier temps. La Norvège est très efficace sur les attaques placées, avec le réveil de Henny Ella Reistad. La situation devient compliquée quand les Scandinaves prennent 3 buts d'avance (35ème). 

L'écart oscille alors entre un et trois buts, mais toujours à l'avantage des Norvégiennes. Les Bleues sont en manque de solutions face à des Norvégiennes qui les connaissent par coeur, et joue de malchance avec les montants. Pire encore, Solberg est toujours aussi bouillante dans les cages, et quand Kathrin Lunde la supplée, elle sort un jet de 7 mètres de Grâce Zaadi.

À 10 minutes de la fin, la situation est critique (19-23). Et nanties de toute leur expérience de ces moments-là, les Norvégiennes ferment la boutique et augmentent leur avance sans trembler. La Norvège justifie son statut de bête noire des Françaises et s'impose 28-20. Trop de pertes de balles et une agressivité pas toujours opportune, en plus d'une défense en manque d'intensité : Pas besoin de chercher plus loin les raison de la débâcle tricolore. Il restera une médaille de bronze à aller chercher dimanche (17h30) contre le Monténégro