Doublé français inattendu à Soldier Hollow, Éric Perrot triomphe devant Émilien Jacquelin !

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Doublé français inattendu à Soldier Hollow, Éric Perrot triomphe devant Émilien Jacquelin !

Grande première pour Éric Perrot !
Grande première pour Éric Perrot !Profimedia
Celle-là, on ne l'avait pas vu venir. Pour la première fois, Éric Perrot s'est imposé en Coupe du monde lors du sprint de Soldier Hollow en devançant de peu Émilien Jacquelin. Cela aurait même dû être un triplé si Quentin Fillon Maillet n'avait pas commis une faute coupable.

Si Quentin Fillon Maillet avait sauvé l'honneur avec le bronze sur la Mass Start aux Mondiaux, la saison du biathlon masculin française restait désastreuse, avec zéro podiums en Coupe du monde jusqu'ici. QFM faisait partie de la délégation qui pouvait encore éviter une fâcheuse bulle, mais l'affaire s'annonçait compliquée sur le sprint de Soldier Hollow, dont les grands favoris restaient les Norvégiens. 

Premier Bleu lancé avec le dossard 2, Émilien Jacquelin a fait naître l'espoir avec un couché parfait et une belle cadence à skis. Las, son debout à deux fautes compromettait clairement ses chances de bon résultat. Heureusement pour lui, Johannes Boe passait totalement à côté de sa course, avec pas moins de 4 fautes ! Et comme beaucoup d'erreurs étaient constatées sur le pas de tir, la côté du Français montait en flèche. 

C'est alors que le principal rival du Français s'est avéré être Quentin Fillon Maillet. Malgré une faute au debout, le Tricolore a terminé avec une trentaine de secondes d'avance, mais a manqué de faire son tour de pénalité, et a été sanctionné de deux minutes de plus au chrono. Incroyable.

Mais un autre Français venait alors sortir du bois, en la personne d' Éric Perrot, qui tirait lui à 10/10. Sorti en tête du pas de tir, il tenait tête à son aîné dans la dernière boucle, et coupait la ligne avec 3.9 secondes d'avance ! La victoire et le doublé semblaient alors sur les rails. 

Et ce sera bien le cas, puisque personne ne parviendra à s'approcher du chrono des Bleus, qui étaient pour une fois splendides en terme de glisse, même si le dossard 98, Johan-Olav Botn aura fait trembler les Tricolores jusqu'au bout. Jamais vainqueur en Coupe du monde, Éric Perrot ouvre son palmarès de façon totalement inattendue et connaît son jour de gloire aux USA, juste devant un Émilien Jacquelin retrouvé. La poursuite de demain s'annonce extrêmement bien. Et dire que cela aurait dû être un triplé... 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)