Marie Bochet, la reine des neiges, range sa couronne

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Marie Bochet, la reine des neiges, range sa couronne

Marie Bochet en 2022.
Marie Bochet en 2022.AFP
Championne paralympique à huit reprises, modèle de succès et de longévité sur les skis, la Française Marie Bochet a pris sa retraite lundi, à l'issue d'une dernière saison achevée à Sella Nevea en Italie.

Au total, outre ses titres décrochés à Sotchi (2014) et Pyeongchang (2018), la skieuse de 30 ans a remporté 22 titres de championne du monde et comptabilise plus de 100 victoires en Coupe du monde. L'un des plus beaux palmarès du para sport français.

Elle a "marqué le handisport comme tout athlète rêve de marquer son sport. Si aujourd’hui on a plus de visibilité, c'est notamment grâce à elle", disait son coéquipier en Bleu Arthur Bauchet, triple champion paralympique, peu avant les Jeux de Pékin en 2022 qui ont été les derniers de Marie Bochet.

Maitresse des Jeux

Elle y avait décroché, malgré une compétition difficile marquée par deux courses non terminées, une dernière médaille d'argent dans le Super-G.

"Les Jeux m'ont construit en tant qu'athlète, ils ont rythmé ma carrière. A Pékin je me suis rendu compte que j'avais vécu tout ce que j'avais à vivre (...) Le travail est fait, j'ai aidé ce milieu à se développer et aujourd'hui on a une relève talentueuse", disait-elle en juin dernier à l'AFP.

Avant cela, la native de Chambéry, qui possède une agénésie, une malformation de son avant-bras gauche, a souvent été couronnée d'or.

Après de premiers Jeux à Vancouver à 16 ans, elle explose sportivement et aux yeux des médias, quatre ans plus tard à Sotchi.

Elle récolte quatre titres sur cinq possibles (géant, descente, Super Combiné, Super-G). Puis encore quatre en 2018 à Pyeongchang (géant, slalom, Super-G, descente), où elle est également porte-drapeau de la délégation française.

Une domination quasi sans partage sur la scène paralympique et tout aussi impressionnante le reste de la saison. Auréolée de 22 titres mondiaux, elle a atteint en décembre 2021 les 100 victoires en Coupe du monde (107 au total). Un dernier "cap" a franchir pour se rendre compte de son "palmarès assez fou" avait-elle raconté en 2022.

Des doutes et la persévérance

Pourtant quelques temps avant, Marie Bochet se pose la question d'arrêter. "A partir de 2018, je me demandais si j’allais continuer. Je n'avais pas forcément de réponse, c'était le brouillard". Mais elle parvient petit à petit à retrouver goût au ski, et à accepter de ne pas toujours être sur le podium.

Après une saison 2022-2023 blanche, à cause d'une blessure au dos, elle décide de persévérer et de retourner sur les skis pour un dernier tour de piste, "Ce sera ma dernière saison, j'ai besoin de l'acter pour pouvoir en profiter", avait-elle déclaré en juin dernier.

A Sella Nevea, en Italie, pour la fin de saison de para ski alpin, elle est montée à quatre reprises sur le podium (trois troisièmes place, une deuxième).

La skieuse du Beaufortain, également membre de la commission des athlètes des Jeux de Paris, co-présidente de la commission des athlètes du comité paralympique et sportif (CPSF) ou encore égérie L'Oreal, peut désormais définitivement refermer le livre de sa carrière. Sur Facebook, elle en a même créé un événement qui se déroulera en avril: son "Enterrement de vie d'athlète".

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)