Au terme d'une Mass Start enlevée, Julia Simon et Lou Jeanmonnot montent sur la boîte à Oslo

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Au terme d'une Mass Start enlevée, Julia Simon et Lou Jeanmonnot montent sur la boîte à Oslo
Nouveau podium pour Julia Simon.
Nouveau podium pour Julia Simon.
AFP
Après une course destructrice au niveau du tir, la Suissesse Lena Haecki-Gross a tiré son épingle du jeu en remportant la Mass Start devant Julia Simon, alors que Justine Braisaz-Bouchet est passée à côté.

Après le raté de la veille sur l'individuel, les Bleues voulaient rallumer le courant à l'occasion de la Mass Start d'Oslo. Une épreuve avec une claire favorite : Justine Braisaz-Bouchet. Puisqu'elle est championne olympique et du monde de la spécialité, la Française était attendue au tournant. Surtout dans l'optique classement général, puisqu'elle avait un sacré écart à boucher sur Ingrid Tandrevold

Mais le premier tir a été un jeu de massacre. Partie vite, Julia Simon a tiré en premier mais a sorti une cartouche, tout comme Tandrevold, alors que "JBB" a elle commis deux fautes, laissant la tête à un groupe dans lequel figurait Lou Jeanmonnot, impeccable derrière la carabine. Mais la grande bagarre n'avait pas encore commencé. 

Entrée en tête sur le deuxième tir couché, Lou Jeanmonnot passait à côté comme beaucoup au tir, ce qui débouchait sur la sortie en tête de l'inattendue Amy Baserga. Mais parmi les favorites, c'est Lisa Vittozzi qui faisait la meilleure opération en revenant proche de la tête, alors que Julia Simon était la Française qui limitait le mieux les dégâts en revenant dans le Top 10. 

La performance d'ensemble catastrophique au tir atteignait son paroxysme au premier tir couché. Tout le groupe de tête allait visiter de nouveau l'anneau de pénalité, et la grande gagnante était une Française, Sophie Chauveau, ressortie juste devant Lena Haecki-Gross et Julia Simon. Les Bleues étaient donc en place pour un superbe résultat malgré les circonstances. 

Restait le dernier tir. Entrée en tête, Julia Simon commettait la faute de trop, Sophie Chauveau craquait et Lena Haecki-Gross, grâce à un sans-faute opportun, filait vers la victoire. Simon gardait néanmoins la 2e place au bénéfice des nombreuses fautes de ses rivales, et qui se relançait au classement général. La grande perdante se nomme Justine Braisaz-Bouchet, repoussée loin de Tandrevold, et qui perd des cartouches dans la course au gros globe de cristal. Mais la journée était belle malgré tout pour la France, Lou Jeanmonnot remportant le sprint pour aller chercher le podium, et confirmer sa magnifique saison. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)