Mondiaux de biathlon : le relais féminin français se couvre d'or !

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Les Bleues du biathlon décrochent le premier titre mondial du relais féminin français !
LES BLEUES EN OR !
LES BLEUES EN OR !
AFP
Malgré le passage totalement raté de Sophie Chauveau, les Bleues étaient supérieures à la concurrence et ont écrit l'histoire en décrochant le premier titre mondial du relais féminin français !

Les Mondiaux de l'équipe de France de biathlon, avec déjà 4 médailles d'or, étaient réussis. Mais il restait encore beaucoup de chances pour le weekend de clôture. Et ce dès aujourd'hui, le relais femmes étant de facto grand favori. Lou Jeanmonnot, Sophie Chauveau, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon semblaient disposer d'une belle marge sur la concurrence, même si la Norvège, la Suède et l'Italie étaient logiquement à surveiller. 

Désormais lanceuse attitrée du relais, Lou Jeanmonnot avait des fourmis dans les jambes, s'échappant d'entrée avec Anna Magnusson. Après un sans faute, elle a largué la Suédoise, et, sur la lancée de sa performance stratosphérique sur le relais mixte simple, a récidivé debout, et au terme d'un relais absolument impérial, a passé le témoin avec plus de 15 secondes d'avance sur Karoline Knotten, alors que les Italiennes allaient tourner deux fois d'entrée et perdaient toutes leurs illusions. 

La mission était simple pour Sophie Chauveau : à minima préserver l'écart, au mieux l'accroitre. Parfaitement à l'aise sur les skis, c'est surtout sur le pas de tir qu'elle était attendue. Elle allait totalement craquer sur le couché, allant visiter l'anneau de pénalité ce qui relançait la course. Malheureusement, l'issue était la même sur le debout, et à la suite de ce relais totalement raté - le mot est faible - elle passait le relais avec 45 secondes de retard sur les surprenantes Estoniennes, mais moins de 30 sur les nations majeures. 

L'avantage, c'est que les Bleues avaient deux des meilleures biathlètes du plateau pour finir, à commencer par Justine Braisaz-Bouchet. Nantie d'une supériorité visible à skis, elle se devait de faire le sans-faute pour recoller. Mission pratiquement accomplie, avec une seule pioche sur le debout, et une vitesse supersonique à skis qui lui valait tout simplement de reprendre la tête ! Passage de témoin avec près de 20 secondes d'avance sur la Suède, le travail de "JBB" a été incroyable. 

Et puisque la double championne du monde Julia Simon terminait le relais, l'optimisme était de mise. Son couché était maîtrisé malgré une pioche, puisqu'elle maintenait son avance sur Elvira Oeberg. Pourtant, elle va passer proche de la catastrophe sur le debout, piochant trois fois en subissant le vent violent soudain, mais va réussir à éviter le tour de pénalité de justesse.

La Suède n'allait pas réussir mieux à dompter les éléments, et la Française pouvait s'en aller effectuer un tour d'honneur bien mérité. En effet, c'est tout simplement le premier titre du relais féminin français aux Mondiaux de biathlon que les Bleues sont allées chercher aujourd'hui. Malgré le raté de Sophie Chauveau, les Françaises étaient au dessus du lot et sont réellement les reines de ces Mondiaux. En espérant un dernier feu d'artifice demain pour la Mass Start.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)