Vincent Kriechmayr s'impose à Kvitfjell et retarde le sacre de Marco Odermatt en Super-G

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Vincent Kriechmayr s'impose à Kvitfjell et retarde le sacre de Marco Odermatt en Super-G
Vincent Kriechmayr retrouve le chemin de la victoire.
Vincent Kriechmayr retrouve le chemin de la victoire.
AFP
L'Autrichien Vincent Kriechmayr a gagné dimanche le super-G de Kvitfjell en Norvège, repoussant de quelques semaines le probable sacre dans la discipline de la star suisse Marco Odermatt qui a tranquillement continué de filer tout droit vers son 3e globe de cristal.

Avec le dossard N°8, le skieur autrichien de 32 ans, double champion du monde, a terminé devant le Canadien Jeffrey Read (+17/100e) et, à égalité, l'Italien Dominik Paris et Marco Odermatt (+19/100e), dans des conditions météorologiques difficiles.

Après avoir signé son premier podium de l'hiver en descente samedi, Vincent Kriechmayr a déroulé un ski très propre sur une piste nettement raccourcie en raison d'une mauvaise visibilité sur le haut du tracé et des risques de givre pour les masques des skieurs.

Odermatt, qui devait terminer premier ou deuxième dimanche pour s'assurer le petit globe de cristal de super-G, a réalisé un passage moyen marqué par plusieurs petites erreurs techniques, mais suffisamment rapide pour signer le 3e temps de la journée.

Avec encore 81 points d'avance sur le vainqueur du jour, Marco Odermatt devrait pouvoir sceller son titre en super-G lors des finales de Coupe du monde de Saalbach (Autriche) du 16 au 24 mars. Le premier Français, Nils Alphand, s'est classé 21e de ce super-G.

Malgré sa performance mitigée, le Suisse, qui a déjà remporté dix victoires cet hiver, principalement en géant où il est invaincu depuis près d'un an, a continué de filer tout droit vers son troisième gros globe de cristal.

Au classement général, il possède désormais plus du double des points (1.602) de son dauphin français Cyprien Sarrazin (684), qui était forfait ce week-end après s'être blessé à l'entraînement.

Si le suspense n'existe donc quasiment plus en super-G et au classement général, il demeure en descente.

Grâce à sa septième place samedi, "Odi" a engrangé 36 points supplémentaires au classement mondial de la discipline, portant son avance sur Cyprien Sarrazin à 42 points seulement.

Tout se jouera donc à Saalbach, une victoire rapportant cent points. Reste toutefois à savoir si la révélation française de 29 ans, auteur d'un incroyable doublé à Kitzbühel mi-janvier et désormais blessé au mollet gauche, sera revenue à son meilleur niveau.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)