Stephanie Venier remporte son premier Super-G en carrière, Romane Miradoli rate le podium

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Stephanie Venier remporte son premier Super-G en carrière, Romane Miradoli rate le podium
Stephanie Venier triomphe en Suisse.
Stephanie Venier triomphe en Suisse.
AFP
Impériale, la descendeuse autrichienne Stephanie Venier a remporté dimanche son premier super-G en Coupe du monde, à Crans-Montana (Suisse), où la Suissesse Lara Gut-Behrami a creusé encore un peu plus l'écart au classement général, sans briller.

Sous un ciel gris et sur une neige mollassonne, Stephanie Venier a signé le meilleur chronomètre (1 minute 16 secondes 52/100e) avec le dossard N°7, devançant deux Italiennes : Federica Brignone (+4/100e) et Marta Bassino (+15/100e), vainqueur de la descente samedi.

La vice-championne du monde de descente 2017 a décroché ainsi sa troisième victoire en Coupe du monde, la première en super-G, après deux succès en descente en 2024 à Cortina d'Ampezzo (Italie) et en 2019 à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne).

"Mon ski était meilleur que les jours précédents, mais j’ai fait quelques erreurs quand même. L’un dans l'autre je suis super contente, c'était pas simple aujourd’hui mais j’ai réussi à gérer la pression", a déclaré Venier, 30 ans, au micro d'Eurosport.

Devant son public et généralement très à l'aise à Crans-Montana, la Suissesse Lara Gut-Behrami a vécu une journée mitigée. Elle a toutefois creusé un peu plus l'écart au classement général avec sa rivale américaine Mikaela Shiffrin, qui soigne une blessure au genou gauche, grâce à une 6e place obtenue sans forcer.

Mais après une victoire puis une 3e place glanées lors des deux descentes de Crans-Montana cette semaine, la Tessinoise semblait légèrement émoussée lors de son passage. Au classement général, la skieuse de 32 ans compte désormais 205 points d'avance sur Shiffrin.

Devant les skis de Gut-Behrami se dressent désormais deux nouveaux week-ends de vitesse, à Val di Fassa (deux super-G) et Kvitfjell (une descente et un super-G), avant une étape technique à Are et les finales de Saalbach, à partir du 16 mars.

L'Américaine vise elle un retour à la compétition les 9 et 10 mars.

Du coté des Françaises, Romaine Miradoli, très engagée sur ses skis, a pris une belle 4e place en Suisse, de bon augure après sa médaille de bronze en super-G fin janvier à Cortina d'Ampezzo.

"Je suis super contente de la course. Être toute proche des meilleures, c'est un peu l'objectif cette année et la saison n'est pas terminée. Il reste des belles courses qui arrivent", s'est réjouie Miradoli. Laura Gauché, 2e Française, a terminé 10e.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)