Mondiaux biathlon : Les Bleus du relais champions du monde !

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Mondiaux biathlon : Les Bleus du relais champions du monde !

Le relais masculin a fait taire les critiques.
Le relais masculin a fait taire les critiques.AFP
Incroyable performance pour Antonin Guigonnat, Fabien Claude, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet, qui ont réussi le tour de force de déboulonner les favoris norvégiens pour reconquérir le titre mondial du relais.

Le sprint final des Championnats du monde de biathlon commençait aujourd'hui avec le relais messieurs. Sacrée dans l'exercice en 2020, la France était vice-championne olympique de la spécialité. Antonin Guigonnat, Fabien Claude, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet était candidats légitimes à une médaille, car le titre semblait promis aux tout-puissants Norvégiens.

Antonin Guigonnat, champion du monde du relais mixte simple en 2021, avait donc l'honneur d'ouvrir le bal. Un tir couché parfait, un debout avec deux pioches, mais l'essentiel est là, et le Tricolore nous gratifie d'un relais solide. Contrairement à ses rivaux norvégiens et suédois, en galère sur le pas de tir. Le Français passe le témoin en tête, et avec le sentiment du devoir accompli.

Fabien Claude prend alors la suite, lui qui est sur une pente savonneuse au niveau de sa forme. Sur les skis, ce n'est pas transcendant, mais avec seulement deux pioches, le tir est bon. Et la réussite lui sourit, puisqu'une intense bourrasque vient frapper ses plus proches concurrents. À mi-course, les Bleus sont en tête, seulement accompagnés des surprenants Tchèques, et avec 1 minute d'avance sur la concurrence ! 

Le retour du roi QFM

Beaucoup de relais français cette saison - femmes et hommes - ont été compromis par le troisième relayeur. On allait donc surveiller Émilien Jacquelin, qui avait pour mission à minima de maintenir l'écart. Après un couché impeccable, il craque sur le debout et concède un tour de pénalité. Mais derrière, c'est la même dramaturgie. Le Tricolore passe le relais à portée des Tchèques, mais avec autour d'une minute d'avance sur Suédois et Norvégiens.

Quentin Fillon Maillet se lançait alors, face à notamment un certain Johannes Boe. Ce dernier visait son sixième Or dans ces Mondiaux. Mais il est passé près du tour de pénalité sur le couché - à l'instar de Sebastian Samuelsson - alors que QFM ne prenait qu'une pioche. Avec une quarantaine de secondes d'avance, la victoire était en vue.

Mais il restait un dernier tir. Un tir monumental pour Quentin Fillon Maillet, qui ressort en tête avec 30 secondes d'avance sur Boe. C'est le titre qui s'offre aux Français, le troisième de leur histoire sur le relais. Les garçons ont été inconstants cette saison, mais ont réussi à sortir de leur boîte au meilleur moment. Bravo messieurs ! 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)