Ludovic Fàbregas (Barça) : "Nantes aurait pu gagner mais jouer à domicile nous a aidés"

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Ludovic Fàbregas (Barça) : "Nantes aurait pu gagner mais jouer à domicile nous a aidés"
Ludovic Fàbregas (Barça) : "Nantes aurait pu gagner mais jouer à domicile nous a aidés"
Ludovic Fàbregas (Barça) : "Nantes aurait pu gagner mais jouer à domicile nous a aidés"
Profimedia
Victorieux du HBC Nantes en Ligue des champions avec le Barça ce jeudi soir (34-29), Ludovic Fàbregas est revenu en conférence de presse sur la performance blaugrana, sans omettre le bon match du H.

Le H (surnom du HBC) a causé beaucoup de problèmes au Barça et faisait la course jusqu’à la moitié de la 2e période. Quand vous égalisez à 24-24, avez-vous senti collectivement que vous preniez le dessus ?

C’est un petit peu dur à définir parce que Nantes propose un jeu très rapide depuis le début de saison. Ils ont fait énormément de rotations pendant la rencontre et ils sont arrivés aussi avec beaucoup de fraîcheur et l’envie de se rattraper par rapport à leurs résultats en championnat. De notre côté, nous avons essayé de mettre beaucoup de rythme malgré la fatigue accumulée. Mais quand on est repassé devant, ça nous a poussé, on a récupéré beaucoup plus ballons, on a davantage profité du jeu sur grand espace. Peut-être que Nantes aussi a eu un petit peu moins de fraîcheur sur la fin alors que nous nous sommes très bien rempliés, ce qui nous a permis de limiter ces buts faciles qu’ils ont l'habitude de marquer.

La colonie française du Barça a inscrit la moitié des buts (17 sur 34). Avez-vous la sensation que la France s’inscrit dans l’histoire du club saison après saison, ce qui est aussi très rassurant pour les prochaines échéances avec la sélection ?

C’est vrai que nous marquons beaucoup de buts et cette saison, nous sommes en grande forme. Néanmoins, tous les joueurs participent au résultat. Je pense que tout le monde a très bien joué. On salue souvent la prestation des titulaires, mais tout le monde à son importance. Les rotations ont été bonnes et nous ont maintenus dans la rencontre quand on était mené notamment en première mi-temps. L'apport de tous les joueurs a fait la différence et, de toute façon, quand toujours quand tu joues ce genre de compétition et ce genre de match, généralement ça se joue sur la rotation et la profondeur de banc. Nantes aurait pu gagner, mais le fait de jouer à domicile et d'avoir eu quelques ballons qu'on a peut-être mieux maîtrisés, cela nous a permis de l'emporter. On aurait pu gagner d’un but comme on aurait pu le perdre de deux ou trois.

L’équipe de France féminine commence bientôt l’Euro. Avec la perspective des JO à Paris, les deux sélections sont encore plus suivies. Avez-vous des passerelles avec vos consœurs ?

On suit évidemment ce qu’elles font, c’est important. On suit les compétitions internationales, mais forcément un petit peu de loin parce que nous avons aussi nos échéances avec nos clubs, d’autant que l’équipe masculine a un Mondial qui se profile. On a envie que le handball français brille au plus haut niveau, aussi dans les catégories jeunes. On a toujours un œil attentif quelle que soit la compétition et peu importe la sélection équipe de France qui participe à ce genre d’événement.