L'Angleterre et les États-Unis se neutralisent au terme d'un nouveau match sans but

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
L'Angleterre et les États-Unis se neutralisent au terme d'un nouveau match sans but
L'Angleterre et les États-Unis se neutralisent au terme d'un nouveau match sans but
L'Angleterre et les États-Unis se neutralisent au terme d'un nouveau match sans but
Profimedia
Pas de but entre les Three Lions et Team USA (0-0). Mis en difficulté par la fougue américaine, l'Angleterre ont beaucoup souffert et ont proposé un match aux antipodes de son festival contre l'Iran. Les Américains, après une très belle première période, se sont éteints ensuite. Tout reste à faire dans le groupe B.

Après la correction infligée à l'Iran (6-2), Gareth Southgate a aligné le même XI de départ tandis que son homologue Gregg Berhalter a simplement titularisé Haji Wright en pointe plutôt que Joshua Sargent

Revivez le live du match en cliquant ici

Sans stars mais avec des tripes côté US

Tenue en échec par le Pays-de-Galles après avoir dominé la rencontre (1-1), Team USA a voulu proposer un pressing haut pour investir le camp anglais. Un plan ambitieux vu la faculté adverse à jouer rapidement dans les espaces. Après un round d'observation, les Three Lions se sont procurés une première situation très dangereuse, avec Bukayo Saka côté droit qui a donné dans la surface en retrait pour Harry Kane mais le capitaine a été contré in extremis par Walker Zimmerman (10e). L'aile droite anglaise a été prépondérante, avec Kieran Trippier toujours aussi offensif et Saka devant lui. 

Il a fallu attendre la 17e minute pour assister à la première opportunité US mais si Wright a pu couper le centre de Weston McKennie, sa tête n'a pu trouver le cadre de Jordan Pickford

Gêné par le quadrillage américain, les Anglais ont eu des difficultés pour développer leur jeu et ce sont au contraire leurs rivaux qui se sont procurés une belle occasion sur un centre de Timothy Weah repris au point de penalty par McKennie dont la frappe trop enlevée s'est envolée, au grand soulagement de Pickford (26e). Yunus Musah, des 20 mètres, a ensuite tenté sa chance de loin mais sa tentative, contrée, a fini dans les gants de Pickford (28e). Dominatrice, la Team US s'est encore rapprochée de l'ouverture du score quand, après une percée de McKennie et un relais de Musah, Christian Pulisic a allumé une mèche du gauche dans un angle a priori fermé. Son tir soudain a rebondi sur la transversale anglaise (32e). 

Sergiño Dest, souvent dans les bons coups côté droit US en dépit d'une précision aléatoire, s'est ouvert le chemin du but dans la surface mais, après un très beau crochet du droit, son tir du gauche a été dévié en corner (41e). Quelques instants plus tard, après une nouvelle vague bleue, Pulisic s'est imposé devant John Stones pour placer une tête non cadrée (43e). Il a fallu attendre les dernières secondes de la première période pour voir un mouvement anglais aboutir mais, après un débordement côté gauche de Luke Shaw, Saka a repris très au-dessus (45e). Dans les arrêts de jeu, profitant de son premier ballon exploitable, Mason Mount a tenté sa chance sans contrôle, mais Matt Turner s'est vite couché pour détourner en corner (45+1). 

Un 2e acte peu rythmé

La deuxième période est partie sur les mêmes fondations. Après une interception dans leur camp, les Américains ont contré avec Pulisic et Weah dont la frappe contrée a fini dans les pieds de McKennie qui a tenté sa chance sans ajuster la mire (48e). Cette confiance dans leur plan de jeu s'est aussi répercuté défensivement, avec notamment un tacle parfait de Tyler Adams devant Saka dans la surface. Après un mouvement initié par Tim Ream pour créer du décalage, Pulisic a vu son tir lointain être dévié par la défense anglaise (58e). Face aux difficultés de son équipe, Kane a dû descendre prêter main forte à ses coéquipiers, notamment pour s'occuper de Pulisic, intenable, qui a même osé un corner direct, sorti par Pickford (64e).

Les sorties de Jude Bellingham, sans influence, et Raheem Sterling, fantomatique, et les entrées conjointes de Jack Grealish et Jordan Henderson ont sonné un début de révolte chez les Three Lions, sans que cela n'aboutisse à une occasion construite et franche. Il a fallu attendre la 87e minute et un tir anodin de Marcus Rashford, également entré en cours de jeu, pour voir les Anglais terminer une action (87e). Sur un circuit de passe initié par une relance osée de Turner, les Américains ont semé la panique dans le dernier tiers adverse et c'est Declan Rice qui a empêché Shaq Moore de connecter un de ses coéquipiers dans la surface (89e). Une tête de Stones, cadré mais sans danger (90+1) puis un duel aérien remporté par Kane mais loin de la cage US (90+3), a clôturé ce match décevant pour l'un des favoris. 

En trois matches contre les États-Unis, l'Angleterre n'a jamais gagné (2 défaites, 1 nul). Achevé sous les sifflet du public, ce match n'a jamais réellement pu décoller. Les Three Lions comptent 4 points et sont quasiment certains d'accéder en 1/8 de finale, même en cas de défaite contre le Pays-de-Galles. Team USA jouera son billet contre l'Iran.