La Suède coiffe la Norvège sur le relais mixte simple, les Bleus largués

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
La Suède coiffe la Norvège sur le relais mixte simple, les Bleus largués
Pas le bon jour pour Jacquelin.
Pas le bon jour pour Jacquelin.
Profimedia
Si Lou Jeanmonnot a tenu son rang, Émilien Jacquelin a été en dessous des progrès vus la veille, et a plombé le relais mixte simple qui termine loin du podium.

Journée de relais mixte pour clôturer le weekend de biathlon à Oslo, avec en premier lieu le simple. La France alignait une équipe pour gagner, avec Lou Jeanmonnot, championne du monde de la spécialité, associée cette fois non pas à QFM comme aux Mondiaux mais à Émilien Jacquelin, en forme ce weekend. Au vu de la startlist, les Bleus étaient les favoris logiques, même si les Norvégiens étaient bien sûr à surveiller. 

Lou Jeanmonnot ouvrait donc les hostilités, avec Juni Arnekliev comme adversaire pour la Norvège. Solide, la Française a confirmé sa splendide saison avec une belle vitesse à skis et une seule pioche, pour passer le relais 3e dans les skis de la Suède et de la Norvège. Le relais était sur la bonne voie.

Mais encore fallait-il que Émilien Jacquelin se mette au niveau. Spoiler : ce ne sera pas le cas. Il va se mettre en difficulté en sortant ses deux premières cartouches, mais le pire était à venir. Déjà à la traîne, il va sortir un tir debout apocalyptique et aller en conséquence visiter l'anneau de pénalité. Avec près d'une minute de retard à la mi-course, le podium semblait hors de propos. 

Que pouvait alors faire Lou Jeanmonnot pour son deuxième passage ? Tout tenter, comme on l'a vu sur le couché, sanctionné d'une seule pioche. Heureusement, la Norvégienne allait elle aussi tourner, ce qui relançait la course. Malgré tout, la Française piochait deux fois de plus au debout, et passait le relais avec une trentaine de secondes de retard sur le podium. 

Le dernier passage d'Émilien Jacquelin s'annonçait anecdotique, et après deux pioches de plus au couché, cet état de fait était renforcé. Malgré un ultime sans faute, il terminera loin du triplé scandinave, la Norvège de Vetle Christiansen coiffant la Suède de Sebastian Samuelsson au sprint, et la Finlande terminant 3e. Une belle cartouche de gâchée pour la France.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)