Johannes Boe intouchable sur le sprint de Canmore, et au bord d'un 5e gros globe de cristal

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Johannes Boe intouchable sur le sprint de Canmore, et au bord d'un 5e gros globe de cristal

Johannes Boe, le plus fort.
Johannes Boe, le plus fort.Profimedia
Il n'y a pas eu de match : Johannes Boe a massacré la concurrence sur le sprint de Canmore, le dernier de la saison, égalant un record légendaire et se plaçant en pole pour un nouveau triomphe au classement général, dans une course sans Bleus sur le podium.

Le weekend dernier, à Soldier Hollow, les Bleus du biathlon avaient sauvé leur saison avec trois podiums, dont le succès d'Éric Perrot. Mais ils n'avaient plus que des victoires de prestige à jouer, n'étant en lice pour aucun globe. Celui du sprint se jouait aujourd'hui entre Tarjei Boe et Sturla Laegreid, le premier nommé espérant reprendre des points au classement général sur... son frère, Johannes Boe

Flanqué du dossard n°1, Quentin Fillon Maillet avait l'occasion de signer le chrono référence. Mission totalement pas accomplie, avec deux fautes rédhibitoires sur le couché qui compromettaient ses chances de bon résultat. En revanche, Éric Perrot, décidément irrésistible en cette fin de saison, signait lui un magnifique 10/10 après avoir bien géré une rafale, et allait s'installer en tête. 

Malgré tout, le Français ne semblait pas avoir virevolté sur les skis. Une impression confirmée quand Johannes Kuehn est venu couper la ligne exactement dans le même temps, malgré un tour de pénalité. Tarjei Boe a lui devancé le Français de plus de 15 secondes, s'assurant le petit globe de cristal de la spécialité, puisque Sturla Laegreid étaiti en perdition, avant d'être doublé de peu par Tommaso Giacommel. La lutte pour le podium était splendide et tournait au désavantage d'Émilien Jacquelin, 4e après avoir explosé dans le dernier tour. Une nouvelle fois, Johan-Olav Botn, parti avec le dossard 100 (!), venait claquer un 10/10 pour prendre une 5e place.

Mais aujourd'hui, tout le monde s'est incliné devant le roi de la planète biathlon : Johannes Boe. Quand il est le meilleur tireur couplé au meilleur skieur, la concurrence ne peut que constater les dégâts : 10/10 et une vitesse stratosphérique, avec pour conséquence plus d'une minute d'avance à l'arrivée ! Non seulement il gagne le 35e sprint de sa carrière, égalant le record du légendaire Ole Einar Bjorndaelen, mais il se place idéalement en vue de la poursuite, durant laquelle il décrochera probablement le petit globe mais surtout le gros pour la cinquième fois en six ans. Intouchable. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)