Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Top 14 : Toulon fait le gros coup à Montpellier, tous les résultats du jour

Top 14 :
Top 14 :Profimedia
Après une belle course-poursuite, c'est finalement Toulon qui remporte l'affiche du soir sur le terrain de Montpellier. Toulouse cavale toujours seul en tête, alors que La Rochelle déçoit.

Celui-là, il valait son pesant d'or. Dans une lutte pour les barrages toujous plus serrée et incertaine, Montpellier n'avait pas le droit à l'erreur à domicile. Mais le champion de France recevait une équipe de Toulon en retard sur son tableau de marche, et qui avait grand besoin de faire un coup à l'extérieur. Malheur au vaincu donc. 

Mais Montpellier avait visiblement pris conscience de l'enjeu, passant près d'ouvrir le score dès sa première attaque après un superbe numéro d'Anthony Bouthier. Mais c'est Toulon qui ouvre le score par l'ancien de la maison héraultaise, Benoît Paillaugue, dans un début de match haché par les coups de sifflet et le comportement délétère des deux équipes, qui préfèrent contester les décisions arbitrales que de jouer au rugby.

Cobus Reinach et Facundo Isa, les hommes forts de leur équipe.
Cobus Reinach et Facundo Isa, les hommes forts de leur équipe.AFP

Louis Carbonel va toucher le poteau lors de ses deux premières tentatives, mais une seule rentre et il finit par égaliser. Les défenses prennent globalement le pas, jusqu'à une offensive - enfin - de grande envergure du MHR qui voit Paenga-Amosa fanchir la ligne en force (33ème). Ni une, ni deux, Toulon réagit et Nayacalevu et Kolbe s'offrent un pas de deux sur l'aile qui débouche sur l'essai du premier nommé. Ce qui permet aux visiteurs de mener à la pause (8-10).

Au bout du suspense, Toulon s'impose

On sent un round d'observation au retour des vestiaires, mais Montpellier efface rapidement cette impression sur un petit côté bien senti de Reinach pour Bridge, qui enfume la défense et va aplatir. Toulon met du temps avant de redécoller, mais ses avants amènent la réponse. Ils acculent leur homologue sur leur ligne et l'avantage est exploité par Wainiqolo, qui aplatit, en plus d'un carton jaune pour Carbonel (15-17, 61ème).

Mais en infériorité numérique, Montpellier gratte quand même une pénalité et Bouthier remet les siens devant. Mais Ihaia West lui rend la pareille peu après. Les minutes s'égrènent et le MHR est toujours court de deux points. Le champion de France se lance alors dans une dernière action désespérée, mais un ultime grattage varois fera l'affaire. Toulon s'impose 18-2018-20, et réalise une belle opération en rejoignant son adversaire du soir au classement.

Les autres résultats

En préambule, le Stade Toulousain a dû cravacher pour venir à bout de l'Aviron Bayonnais, 21-16. C'est un essai d'Emmanuel Meafou qui a permis à Toulouse d'accroître son avance en tête du classement, malgré un effectif largement renouvelé à cause du Tournoi des 6 Nations.

La principale surprise de la journée, c'est le succès de Lyon sur la pelouse de La Rochelle. C'est déjà la troisième fois de la saison que les Maritimes chutent à domicile. Menés à l"heure de jeu, les Rhodaniens ont renversé la situation grâce à un essai splendide de leur homme fort, Josua Tuisova, pour gratter un succès précieux 16-20, le troisième d'affilée, qui leur permet de monter sur le podium à la place de leur adversaire du jour.

Et si Lyon est troisième, c'est aussi parce que le Racing 92 a sombré à Pau. La Section a réalisé un festival, inscrivant six essais - dont un doublé de Beka Gorgadze - et prenant le bonus offensif avec ce triomphe 38-19. Les Racingmen confirment leur inconstance cette saison, mais restent dans le peloton des barragistes. Les Palois, eux, s'éloignent de la zone de relégation.

Car dans le duel du bas de tableau, Perpignan a signé un sacré coup en allant s'imposer chez son principal rival pour le maintien, Brive. Un beau match, plein de suspense, que les Catalans ont empoché 22-24 grâce à un essai de Sawailau à quelques minutes du terme. L'USAP rejoint son rival au classement, alors que l'effet Patrice Collazo est fini à Brive.

Celui de Christophe Urios, lui, commence à Clermont. Après une première mi-temps serrée, l'ASM a lâché les chevaux, notamment Peceli Yato, auteur d'un triplé qui offre cinq points aux locaux, avec ce succès 41-26 à la maison contre Castres. Les espoirs de barrages des Clermontois ne sont pas morts, ceux des Tarnais ont du plomb dans l'aile. 

Un triplé pour Peceli Yato, impressionnant aujourd'hui.
Un triplé pour Peceli Yato, impressionnant aujourd'hui.AFP
France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)