Après l'effervescence de Kitzbühel, retour à la routine pour Sarrazin à Garmisch

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Après l'effervescence de Kitzbühel, retour à la routine pour Sarrazin à Garmisch

Sarrazin à Kitzbühel le week-end dernier.
Sarrazin à Kitzbühel le week-end dernier.JOE KLAMAR/AFP
Après le strass et les paillettes de Kitzbühel, où son exceptionnel doublé sur la Streif l'a fait changer de dimension, Cyprien Sarrazin retrouve le calme d'une station bavaroise, Garmisch-Partenkirchen, et une autre piste historique du cirque blanc, la Kandahar.

Les stars, massées dans l'aire d'arrivée de Kitzbühel par dizaines à l'image de l'habitué des lieux Arnold Schwarzenegger, sont parties, mais la Coupe du monde de ski alpin ne marque pas de pause pour Cyprien Sarrazin.

À peine a-t-il eu le temps de souffler six jours pour recharger un peu les batteries, qu'un nouveau duel avec le Suisse Marco Odermatt l'attend. Loin de l'agitation et de la frénésie de Kitzbühel, qui ont permis à Sarrazin de se révéler sur la plus prestigieuse piste de l'hiver.

Deux descentes sur la Streif, deux victoires et surtout un chef-d'œuvre le samedi, jour de grand-messe en Autriche, où la course a été regardée par trois téléspectateurs sur quatre derrière leur écran (1,36 million). Avec ce doublé en l'espace de 24 heures, Sarrazin a fait son entrée dans le panthéon du ski alpin, aux côtés de grands noms comme son compatriote Luc Alphand (1995), ou l'Autrichien Karl Schranz (1972).

Sans course en milieu de semaine, contrairement à Odermatt, il a pu dignement fêter son exploit avec le Suisse le samedi soir, aperçu bras dessus, bras dessous, torse nu et boisson à la main derrière le comptoir du bar où le lauréat de la descente paie traditionnellement sa tournée.

Duel qui passionne

Relégué à près d'une minute, Odermatt s'est consolé mardi en slalom géant nocturne à Schladming, au prix d'une remontée de la 11ᵉ à la 1ʳᵉ place entre la première et la seconde manche, et voudra prendre sa revanche sur Sarrazin dans sa discipline de prédilection en vitesse, le super-G.

À Wengen sur le Lauberhorn à la mi-janvier, Sarrazin est venu s'aventurer sur le terrain de jeu préféré d'Odermatt, qui n'a plus quitté le podium de super-G en Coupe du monde depuis 12 courses et les finales à Courchevel/Méribel en mars 2022 (sept victoires).

Ce duel entre Sarrazin et Odermatt se retrouve au centre des attentions pour la seconde partie de la saison de ski alpin, alors que la lutte pour le classement général a perdu de son intérêt, un nouveau gros globe de cristal étant promis à Odermatt après la fin de saison prématurée sur blessure de l'Autrichien Marco Schwarz.

En France, le diffuseur Eurosport se frotte en tout cas les mains. Samedi, la chaîne a enregistré "sa meilleure audience pour le ski alpin depuis 2015", avec 164.000 téléspectateurs sur Eurosport 2, et un pic à 350.000 téléspectateurs pour le passage de Sarrazin.

À Garmisch-Partenkirchen, dans le sud de l'Allemagne, ce sont des conditions totalement différentes de Wengen ou de Kitzbühel qui attendent les skieurs. Car après le froid et les pistes glacées, un net redoux s'est installé dans la station bavaroise (autour de 8 degrés), où le départ sera donné à 1.300 mètres d'altitude, pour arriver à un peu moins de 800 m.

"On s'adapte aux éléments extérieurs, à la neige. On s'est entraînés ce matin en géant sur une neige salée, dans de bonnes conditions, même si complètement différent de Kitzbühel. Il n'y a pas d'entraînement, on fait direct le super-G, ça fait partie du job", a expliqué Sarrazin ce vendredi en fin d'après-midi.

Revenu à 6 points d'Odermatt au classement de la Coupe du monde de descente, Sarrazin compte 90 points de retard sur le Suisse en super-G, avec quatre courses encore au programme (chacune rapportant 100 points), dont les deux en Bavière.

Programme de la Coupe du monde de ski alpin à Garmisch-Partenkirchen :

Samedi : super-G à 11h45,

Dimanche : super-G à 11h30.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)