Mondiaux ski alpin : Shiffrin sacrée en Géant, désillusion pour Tessa Worley

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Mondiaux ski alpin : Shiffrin sacrée en Géant, désillusion pour Tessa Worley

Premier titre dans ces Mondiaux pour Mikaela Shiffrin
Premier titre dans ces Mondiaux pour Mikaela ShiffrinAFP
Jamais championne du monde de géant, Mikaela Shiffrin a réparé cette anomalie en s'imposant ici devant Federica Brignone et Ragnhild Mowinckel. Deuxième de la première manche, Tessa Worley était à la lutte pour le podium avant une chute fatale.

La première manche du slalom géant féminin avait soulevé l'espoir dans le clan français. Ancienne double championne du monde de la discipline, Tessa Worley avait parfaitement exploité son dossard n°1 pour prendre la deuxième place, à seulement 12 centièmes de la Reine Mikaela Shiffrin. En quête d'un des seuls titres qui manque à son immense palmarès, l'Américaine avait produit un superbe finish pour passer devant. 

Surtout, elle comptait deux dixièmes d'avance sur Federica Brignone et surtout plus d'une demi-seconde sur la tenante du titre, Lara Gut-Behrami, quatrième. De quoi rêver d'un podium, voire d'un titre. Dixième du premier run, Coralie Frasse Sombet pouvaait envisager une belle perf, tandis que Clara Direz avait réussi à se hisser en deuxième manche, contrairement à Romane Miradoli, sortie pour 3 malheureux centièmes. 

Shiffrin consacrée, Worley dehors

C'est une autre Américaine, Nina O'Brien, qui a signé le premier parcours référence sur le second tracé. Clara Direz, elle, a été assez convaincante, en tout cas suffisamment pour intégrer le top 20. Mais c'est Marta Bassino, coupable d'une grosse erreur au matin, qui s'est rattrapé pour envisager une place dans les 10, voire les 5.

On attendait alors la performance de Coralie Frasse Sombet, mais elle a été en demi-teinte, ce qui lui vaut une 11ème place finale. Plus les dossards avançaient, et plus l'Italienne, déjà sacrée ici en Super-G, pouvait espérer une remontée fantastique et une médaille. C'est finalement Ragnhild Mowinckel, cinquième du premier run, qui est venue la déloger grâce à une fin de parcours en boulet de canon.

Lara Gut-Behrami, fautive en fin de parcours, échoue à 9 centièmes de la Norvégienne. Federica Brignone, ballottée pendant le parcours, a tout de même réussi à conserver un dixième davance, assurant une médaille. C'était alors au tour de Tessa Worley. Bien partie, la Tricolore était à la lutte pour la médaille, avant une faute d'intérieur fatale en fin de parcours et une sortie de piste assassine. Quelle désillusion ! 

Restait Mikaela Shiffrin. Bien partie, l'Américaine va commettre une énorme faute sur le bas, mais va, à l'arraché, garder 12 centièmes d'avance et rafler enfin le titre en géant, devant Brignone et Mowinckel. C'est son septième titre mondial en carrière, et la Reine du ski alpin confirme qu'elle reste la meilleure sur les discipline techniques. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)