Un doublé d'Antoine Griezmann et une persistance madrilène vient à bout de Gérone

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Un doublé d'Antoine Griezmann et une persistance madrilène vient à bout de Gérone

Antoine Griezmann célébrant son doublé.
Antoine Griezmann célébrant son doublé.AFP
Ce samedi après-midi, l'Atlético de Madrid a reçu Gérone dans le cadre de la 31e journée de Liga. Dans ce match crucial de haut de tableau espagnol, les visiteurs ont d'abord mené, avant d'être repris par des locaux plus chanceux (3-1).

Les deux équipes se sont affrontées pour une place en Ligue des champions l'an prochain. Si l'Atlético (4e) veut distancer l'Athletic Bilbao, Gérone (3e) cherche justement à prendre de la distance des Colchoneros. Et cette après-midi, l'adversité entre les deux formations a été totale ! Après un début de rencontre en faveur des visiteurs, les locaux ont repris le dessus pour se donner un peu d'air (3-1).

Des rebondissements...

L'Atlético s'est emparé rapidement du ballon pour tenter de casser les lignes déjà bien définies de Gérone dans les premiers instants du match. Cependant, l'équipe des visiteurs a profité d'une perte de ballon pour progresser facilement vers le but adverse et lancer les hostilités. Sur un oubli de marquage de Reinildo, Artem Dovbyk en a profité pour reprendre un ballon au premier poteau et le pousser directement dans le but local (4e minute). 

Les Madrilènes ont donc dû réagir. Seulement, face à bonne résistance de Gérone et ses passes assidues, ils ont surtout croulé sous les assauts adverses. Quelques tentatives de Rodrigo Riquelme (13e) ou Rodrigo de Paul (15e), ont été essayées, mais finalement sans presser, l'Atlético a surtout pris des risques inutiles. 

Très bon à la récupération, Gérone s'est ainsi illustré à plusieurs reprises en s'offrant plusieurs occasions nettes. Bien présents dans les intervalles et dans les espaces, les visiteurs ont établi une aisance certaine au sein du Metropolitano. A tel point qu'ils n'ont eu aucun mal à percuter et venir solliciter Jan Oblak

Mais, la chance a fini par tourner dans le sens de l'Atlético. Suite à une main dans la surface catalane (32e), Antoine Griezmann a pu transformer le penalty (34e) et égaliser. Reboostés, les locaux sont de suite repartis à l'assaut de la cage de Gérone. Ils n'ont cependant pas été en réussite face à la muraille kaki dressée devant eux. Ils ont également vu Saul Niguez être remplacé (41e) par Alvaro Morata, après s'être touché une cheville. 

Et son entrée a fait sensation puisqu'après s'être arraché sur le côté droit, l'attaquant espagnol a effectué un centre impeccable pour Angel Correa. L'Argentin a donc pu envoyer un coup de tête dans les filets opposés et permettre à l'Atlético de prendre l'avantage (45+6e)

... et un but définitif

Au retour de la pause, les Madrilènes ont tenté d'enfoncer le clou. Correa a forcé mais, mais, c'est la reprise de Griezmann qui a fait mouche (50e). Gérone ne pouvait, qu'en représailles, réagir en s'essayant à des débordements. Mais, en difficulté, les Catalans ont eu du mal à aller chercher un changement (56e).

Aux alentours des 70 minutes de jeu, néanmoins, les visiteurs ont repris la possession du ballon. L'Atlético s'est contenté de percées éclaires, et a raté sa chance de creuser l'écart (Nahuel Molina, 71e). 

Gérone ne s'est pas avoué battu pour autant et s'est remis en marche. Résilient devant sa surface, et offensif en face, le club a tenté d'exploiter des espaces dans le camp adverse. Mais, ce fut peine perdue face à un bloc local très compact. 

Avec ce succès, l'Atlético revient à 4 points de la 3e place. Cette dernière est toujours et malgré tout gardée par Gérone

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)