Coupe Billie Jean King 2022 : avec Garcia, la France largement favorite face aux Pays-Bas

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Coupe Billie Jean King 2022 : avec Garcia, la France largement favorite face aux Pays-Bas
Caroline Garcia après sa victoire à Fort Worth dans le Texas le 8 novembre.
Caroline Garcia après sa victoire à Fort Worth dans le Texas le 8 novembre.
Profimedia
L'équipe de France, emmenée par Caroline Garcia, tout juste auréolée de son titre au Masters, partira largement favorite lors du barrage de maintien de la Billie Jean King Cup face aux Pays-Bas, vendredi et samedi au Portel (Pas-de-Calais).

Le capitaine des Bleues Julien Benneteau a donc décidé de ne pas ménager la n°4 mondiale pour la première journée de la compétition, anciennement dénommée Fed Cup. L'enjeu est de taille pour les Tricolores puisqu'elles vont tenter de conserver leur place dans l'élite ce week-end dans le Chaudron, la salle des basketteurs de l'ESSM Le Portel (Betclic Élite).

"Elle est enthousiaste et dans l'euphorie de sa victoire. Physiquement, forcément, il y a la décompression des efforts fournis plus le voyage et le décalage horaire. Avec mon staff, on a pesé le pour et le contre et c'est ce qui nous paraissait la meilleure solution pour le premier jour afin de prendre l'avantage", a affirmé Benneteau jeudi après le tirage au sort.

"On lui a présenté comment on voyait stratégiquement le week-end. Sur un format comme ça, il y a beaucoup de choix possibles et s'il y a des arbitrages à faire à un moment donné, on les fera un peu plus tard", a précisé le capitaine des Tricolores.

La Lyonnaise de 29 ans, qui a décroché le plus grand titre de sa carrière lundi soir à Fort Worth (États-Unis) en remportant le Masters, tournoi réunissant les huit meilleures joueuses mondiales, s'est également montrée enthousiaste à l'idée de défendre les couleurs de la France, malgré les incertitudes liées à son état physique.

"Beaucoup d'énergie positive"

"Moralement, je me sens bien, je suis contente d'avoir rejoint mes coéquipières. La semaine dernière a été superbe pour moi, j'ai beaucoup d'énergie positive avec cette victoire. Physiquement, il y a plus d'interrogations, mais je suis très contente d'être ici", a expliqué Garcia, qui a rejoint ses trois équipières Alizé Cornet, Diane Parry et Chloé Paquet seulement mercredi.

Les Tricolores, qui avaient remporté la compétition en 2019, sont sur le papier bien supérieures aux Néerlandaises, qui doivent faire sans leur n°1 Arantxa Rus (117e mondiale) et n'alignent aucune joueuse figurant parmi les 200 meilleures mondiales.

"On se prépare depuis une semaine, on ne va pas se laisser surprendre, même s'il ne faut pas sous-estimer notre adversaire. On est prêtes, on n'a pas du tout l'intention de relâcher la pression, on est à fond, au taquet", a souligné Cornet. La Niçoise (36e mondiale) ouvrira le bal vendredi face à la n°1 néerlandaise, Lesley Kerkhove (207e au classement WTA), puis Garcia sera opposée dans la foulée à Suzan Lamens (213e mondiale).

Les deux Tricolores formeront également la paire de double, dont la composition peut néanmoins être changée jusqu'à 15 minutes avant la rencontre prévue samedi après les deux autres simples.