Avec un doublé de Mbappé, la France bat le Danemark et file en 1/8

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Avec un doublé de Mbappé, la France bat le Danemark et file en 1/8
Une 2e victoire en 2 matches : les Bleus sont en 1/8 du Mondial !
Une 2e victoire en 2 matches : les Bleus sont en 1/8 du Mondial !
Profimedia / Stats Perform
Au terme d'un match où ils ont tremblé alors qu'ils ont dominé les 3/4 du temps, les Bleus ont battu un petit Danemark (2-1). Mbappé a inscrit un doublé et Griezmann a été rayonnant. L'Equipe de France est d'ores et déjà qualifiée pour les 1/8 de finale.

Voilà les Bleus déjà en 1/8 de finale du Mondial ! Dominateurs en 1re période sans marquer, ils ont ouvert le score, tremblé après l'égalisation danoise, avant d'être libérés par une inspiration d'Antoine Griezmann pour Kylian Mbappé.

Domination sans conversion

Après 5 premières minutes sans ballon, l'Equipe de France a pris la possession et investi le camp danois. Après une combinaison Kylian Mbappé-Adrien Rabiot côté gauche, Olivier Giroud n'a été assez prompt pour devancer la défense adverse. Frappés par Antoine Griezmann, les deux premiers coups de pied arrêtés ont fait traverser un frisson devant la cage de Kasper Schmeichel. Bien entrés dans leur match, les Bleus ont pris soin d'opérer une couverture défensive active, à l'image de Griezmann. Très actif, Ousmane Dembélé a cherché Giroud mais Joachim Andersen a été vigilant (15e). 

Sur un contre, Mbappé lancé par Griezmann plein axe a été arrêté par Andreas Christensen qui s'est accroché au maillot du Bondynois. Sur le coup franc, Dembélé a de nouveau distillé un excellent centre pour la tête de Rabiot mais, contrairement au 1er match, il a vu sa reprise repoussée par le gardien (21e). 

Après une séquence de près de 10 minutes de possession danoise stérile, Mbappé a pu accélérer pour la 1re fois côté gauche mais son centre n'a trouvé aucun attaquant et c'est Jules Koundé qui a conclu l'action d'une frappe du droit sans danger (31e). 

Omniprésent, Griezmann a combiné un une-deux avec Giroud. Le Colchonero a tenté du gauche dans un angle fermé mais Schmeichel a pu détourner, sans qu'Aurélien Tchouaméni ni Dembélé ne puissent en profiter (33e). 

Il a fallu attendre la 36e minute pour voir la Danish Dynamite tenter la première frappe sur un contre amorcé après une perte de balle de Mbappé conclu par un tir d'Andreas Cornelius, sans cadrer. 

La réplique n'a pas attendu : Dembélé a trouvé Mbappé qui a remisé de volée sur Giroud qui, malgré un bond énorme, n'a pu toucher le ballon que de l'épaule (37e). Lancé à la limite du hors-jeu par Dayot Upamecano, Dembélé a trouvé Mbappé en retrait mais la frappe du Parisien s'est envolé (39e). Preuve des difficultés danoises à se trouver, Christian Eriksen a tenté de loin, sans cadrer à l'orée du temps additionnel (45e). 

Griezmann-Mbappé duo gagnant

L'entrée de Martin Braithwaite à la place de Cornelius, averti, a apporté de la densité offensive pour les Danois. Mais ce sont les Bleus qui ont été les plus tranchants. Après une récupération basse de Griezmann, Mbappé a mis de la vitesse pour se mettre dans le sens du jeu et frapper, sans surprendre Schmeichel qui a détourné en corner (56e). Initiateur, Griezmann a pris les devants sur une passe de Tchouaméni mais la demi-volée est passée nettement au-dessus alors qu'il s'était ouvert le chemin du but (59e). 

Et à force d'essayer, la France a fait craquer le Danemark. Mbappé et Hernandez ont combiné et le Parisien, aussi aidé par une déviation involontaire de Christensen devant Schmeichel, a trouvé la faille (60e). Huit minutes plus tard, sur un corner, Christensen s'est rattrapé en surgissant derrière Raphaël Varane pour égaliser la tête (68e) sur la 1re occasion cadrée de son équipe. Dans un moment de flottement, les Bleus ont évité le pire. Sur un débordement à gauche, Mikkel Damsgaard s'est retrouvé seul en retrait mais sa frappe a été détournée par Lloris (73e). 

C'est sur coup de pied arrêté que les Français ont remis la pression sur les Danois. Tchouaméni a vu sa tête déviée du dos par Joakim Maehle (77e) et Rabiot a failli inscrire le but de la compétition sur un ciseau (78e). 

Entré peu de temps avant, Kasper Dolberg a pris le meilleur sur le côté droit et son centre pour Braithwaite a failli coûter cher mais le tir de l'ancien Toulousain est passé à côté (81e). Ça sentait le KO de part et d'autre. Pierre-Emile Höjbjerg a tenté sa chance de loin, sans ajuster la mire (84e). 

Alors que la perspective de finir sur un match nul se rapprochait, Griezmann a offert un délice de centre à Mbappé qui a pu couper de la hanche pour offrir la qualification à la France (85e). 

Un épilogue heureux obtenu davantage grâce à un soubresaut que par un effort collectif. L'Equipe de France doit parvenir à tenir 90 minutes sur le même tempo mais avec un 3e match sans enjeu à venir contre la Tunisie, Didier Deschamps et son staff disposent de plusieurs jours pour parfaire cette entente.