Odermatt aux États-Unis pour être le "boss" de la Coupe du monde

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Odermatt aux États-Unis pour être le "boss" de la Coupe du monde
Odermatt à Kvitfjell la semaine dernière.
Odermatt à Kvitfjell la semaine dernière.
STIAN LYSBERG SOLUM/AFP
Marco Odermatt peut profiter de la tournée américaine du circuit masculin à partir de ce samedi à Palisades Tahoe (Californie) pour remporter pour la troisième année de suite la Coupe du monde de ski alpin.

La question n'est plus tant de savoir qui va s'adjuger le globe de N°1 mondial, mais quand Odermatt le remportera. Le Suisse, déjà vainqueur à dix reprises en vingt courses cet hiver, dispose de plus de 900 points d'avance sur son premier poursuivant, Cyprien Sarrazin.

Mais le spécialiste français de la descente, blessé au mollet gauche à l'entraînement à Kvitjell, en Norvège, n'a pas traversé l'Atlantique.

C'est donc l'Autrichien Manuel Feller, troisième à 933 points du leader suisse, qui a le redoutable honneur de tenter d'empêcher, ou même de retarder, le sacre d'Odermatt.

Une mission quasi impossible qui pourrait prendre fin dès la première des cinq courses programmées aux États-Unis, à Palisades Tahoe, puis à Aspen, dans le Colorado. Car la deuxième escapade américaine de l'hiver du circuit masculin débute par un slalom géant, la disciple dont Odermatt est le maître incontesté.

Le phénomène helvétique, champion olympique 2022 et champion du monde 2023 de la spécialité, a remporté les neuf derniers géants au calendrier ! La dernière fois qu’il n'a pas remporté un géant ? Il y a tout juste un an à... Palisades Tahoe (2ᵉ).

S'il s'impose samedi, et si Feller, en tête de la Coupe du monde de slalom, mais "seulement" 7ᵉ de celle de slalom géant, ne fait pas mieux que huitième, Odermatt sera déjà assuré de terminer l'hiver au sommet.

Avec Odermatt qui peut magnifier son sacre attendu avec une série de records (points et victoires en une saison), et Lara Gut-Behrami, leader de la Coupe du monde féminine, la Suisse est sans rivale. Elle peut remporter les deux globes de cristal la même année pour la première fois depuis 36 ans et les sacres simultanés de Pirmin Zurbriggen et Michela Figini.

À dix courses du terme de la saison, Gut-Behrami, 32 ans, a 205 points d'avance sur Mikaela Shiffrin qui n'est plus réapparue en compétition depuis une chute à Cortina d'Ampezzo (Italie) fin janvier.

L'Américaine, touchée à un genou, devrait revenir sur le circuit début mars pour l'étape d'Are (Suède), laissant le champ libre à Gut-Behrami qui vient de remporter quatre de ses six dernières courses et qui peut gonfler son capital points avec deux super-G à Val di Fassa ce week-end et un super-G, et une descente le suivant à Kvitfjell.

Programmes de l'étape de Val di Fassa (Italie), comptant pour la Coupe du monde féminine, et de l'étape de Palisades Tahoe (États-Unis), comptant pour la Coupe du monde masculine :

Samedi :

11h00 : premier super-G de Val di Fassa

19h00 : première manche du slalom géant de Palisades Tahoe

22h00 : deuxième manche du slalom géant de Palisades Tahoe

Dimanche :

11h00 : deuxième super-G de Val di Fassa

19h00 : première manche du slalom de Palisades Tahoe

22h00 : deuxième manche du slalom de Palisades Tahoe

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)