Quatrième victoire d'affilée en Top 14 pour Toulon, solide contre la Section Paloise

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Quatrième victoire d'affilée en Top 14 pour Toulon, solide contre la Section Paloise
Toulon a retrouvé de l'allant.
Toulon a retrouvé de l'allant.
AFP
Toulon a pris son temps, puisque les Varois sont allés chercher le bonus offensif après la sirène pour terrasser de valeureux Palois. Grâce à ce résultat, le RCT est co leader provisoire du Top 14.

Début de la 9e journée de Top 14, la dernière avant la parenthèse européenne, avec un choc entre ambitieux. À domicile, le RC Toulon voulait surfer sur sa série de trois victoires consécutives, et pourquoi pas se rapprocher du sommet du classement. Mais la Section Paloise, équipe surprise du début de saison, et actuelle 2e, n'entendait pas s'en laisser conter aussi facilement. 

À condition de jouer sérieusement, car un cafouillage sur la première réception permet au RCT de s'installer directement dans le camp adverse, aux avant de donner de l'allant, et à Enzo Hervé de concrétiser tout cela entre les perches (4e). La Section est sous l'eau, Toulon domine de la tête et des épaules et Hervé, opportuniste, enfume la défense et double la mise pour faire un premier break (14-0, 11e). 

Les Palois mettent près de 20 minutes à mettre le nez à la fenêtre. Ils réagissent et provoquent le carton jaune de Ribbans. Sauf que Beka Gorgadze en prend un dans la foulée, mais cela n'empêche pas le renouveau des Béarnais, qui développent enfin une action construite et envoient Émilien Gailleton pointer en coin (25e).

La réaction paloise semble bien partie, d'autant que Le Corvec va lui aussi s'asseoir dix minutes, mais la phase de domination échoue d'abord par malchance, puis sur une faute grossière devant la ligne. La tempête paloise n'aura couté que 5 points au RCT, qui termine sa première période en trombe, et qui va rajouter un essai en force signé Dany Priso bien après la sirène (Mi-temps : 24-5). 

Mais il ne fallait pas considérer le match comme fini. Les Palois reviennent le mors aux dents, obligent les Toulonnais à multiplier les fautes, mais le problème, c'est qu'il font preuve d'un manque flagrant de réalisme devant la ligne, entre mauvais choix et absence de protection du porteur de balle. Intelligemment, Toulon laisse passer l'orage et repart à la conquête du bonus offensif. 

Un objectif qui prend du plomb dans l'aile quand la Section contre attaque et que Sacha Zegueur enfume la défense pour offrir l'essai de l'espoir à Jack Maddocks (62e). Un espoir qui, malgré une pénalité de plus, ne durera pas longtemps. Le banc toulonnais fait une vraie différence, permettant de relancer des actions d'envergure comme celle qui enverra Gabin Villière y aller de son essai et plier le match (74e). 

Restait un essai à inscrire pour une victoire à 5 points. Le RCT lance une ultime attaque, pilonne la ligne béarnaise, et après moults tentatives, finit par trouver la faille grâce à Esteban Abadie. Toulon s'impose 31-13 et prend le bonus offensif, un fait qui a son importance, puisque les Varois sont tout simplement co leaders du Top 14, en attendant la suite des opérations. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)