Gabin Villière a "l'eau à la bouche" avant d'entamer la Champions Cup avec Toulon

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Gabin Villière a "l'eau à la bouche" avant d'entamer la Champions Cup avec Toulon
Gabin Villière à l'échauffement du match contre Castres fin-novembre.
Gabin Villière à l'échauffement du match contre Castres fin-novembre.
NICOLAS TUCAT/AFP
"Impatient de rencontrer les grosses équipes", Gabin Villière a "l'eau à la bouche" avant d'entamer la Champions Cup avec le RC Toulon samedi face à Exeter, comme l'a raconté l'ailier international dans un entretien accordé à l'AFP.

Q : Comment jugez-vous le début de saison de Toulon ?

R : "Ce n'est pas parfait, mais on est sur la bonne voie par rapport aux années précédentes. On a pris des points quasiment lors de tous nos déplacements et on a assuré des victoires à domicile, ce qui est le plus important et qui nous manquait lors des années précédentes. C'est un très bon début de saison, mais on sait que tout peut aller très vite, il n'y a pas beaucoup d'écart au classement entre la première et la dixième place. Mais pour une fois, on n'est pas en retard."

Q : Sentez-vous que quelque chose est en train de se créer au sein de l'équipe ?

R : "Complètement. Ça passe avant tout par l'engagement et déjà à l'entraînement, personne ne triche. Qu'on joue ou qu'on ne joue pas, tout le monde essaye de tirer l'équipe vers le haut. On est tous dans le même état d'esprit et on a tous la même envie, je pense que c'est une bonne base pour devenir une belle et grande équipe."

Q : Vous débutez la Champions Cup samedi contre Exeter, comment appréhendez-vous cette compétition ?

R : "On y avait un peu goûté en 2020-2021 (élimination sur tapis vert en huitièmes de finale face au Leinster à cause du Covid, NDLR). Ça nous a mis l'eau à la bouche et maintenant, on a envie de rentrer dans cette compétition. Après nos trois finales de Challenge Cup, on veut évoluer au niveau supérieur face à ce qui se fait de mieux en Europe. On est impatient de rencontrer ces grosses équipes et de démarrer cette compétition, ça fait longtemps qu'on l'attend."

Q : En tant que joueur d'un club qui a remporté trois fois la Champions Cup (2013, 2014 et 2015), ressentez-vous plus de pression ?

R : "Cela fait une dizaine d'années que le club a remporté ces trophées donc l'histoire est totalement différente. On veut écrire notre histoire et s'inscrire dans le palmarès de ce club. On a envie de réaliser quelque chose de grand et de faire honneur à ces couleurs, mais on n'a pas forcément la pression du passé. On a pu voir l'importance de la Champions Cup pour les joueurs, l'équipe, le club, la ville et même la région à travers ces victoires. Ce sont des moments et des émotions qui restent gravés à vie et nous aussi, on veut aller chercher ça."

Q : Que représente la Champions Cup pour vous ?

R : "Ça me rappelle Toulon. J'étais déjà supporter du RCT avant de débarquer sur la Rade. L'enchaînement des finales et des victoires trois années de suite, c'est quelque chose qui m'a marqué. Je sentais que c'était un peu comme un Graal, car jouer les phases finales semblait déjà difficile, alors remporter trois fois ce trophée… Ça m'a marqué. Je voyais l'énergie de l'équipe et de toute la ville autour, il y avait une effervescence exceptionnelle. On a tous envie de vivre ces moments incroyables."

Q : Vous allez notamment affronter en poules Exeter, Northampton et le Munster, trois anciens vainqueurs…

R : "On a envie de les affronter. Ce sont de grosses équipes, mais je pense qu'on a de quoi répondre. On a pour objectif d'aller en phase finale, donc ça passera forcément par des victoires face à ces grosses équipes. Et on a la chance de recevoir Exeter et le Munster, ça va nous pousser d'avoir notre public derrière nous. Les supporters aussi sont impatients de retrouver la Coupe d'Europe. Il n'y a pas beaucoup de cartouches, chaque match est décisif. On se prépare en conséquence et il faut gagner dès samedi contre Exeter pour espérer poursuivre notre route."

 

Propos recueillis par Lucas BERTOLOTTO

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)