La Tunisie tombe dans le piège des Socceroos et perd très gros

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
La Tunisie tombe dans le piège des Socceroos et perd très gros
L'Australie peut rêver d'une qualification en 1/8
L'Australie peut rêver d'une qualification en 1/8
Profimedia / Stats Perform
Incapable de trouver la faille face à des Australiens plus réalistes (1-0), la Tunisie a subi une défaite qui la contraint à l'exploit contre la France. Les Aigles de Carthage ont payé cher leur manque d'adresse offensive.

Après avoir tenu en échec le Danemark (0-0), la Tunisie affrontait la nation a priori la plus faible du groupe D. Mais si l'Australie ne fait pas partie des équipes les plus raffinées, elle a de l'envie à revendre et parfois cela suffit pour causer bien des tourments. Comme face à la France, ce sont les Socceroos qui ont ouvert le score. Démarqué sur le côté gauche au terme d'un circuit de passes rapides initié depuis le gardien, Craig Goodwin a eu tout son temps pour ajuster un centre rentrant sur la tête de Mitchell Duke qui, d'une tête tentée quasiment à l'aveugle, a trouvé le petit filet opposé d'Aymen Dahmen, totalement impuissant (23e). 

Il a fallu attendre la fin du premier acte pour les Aigles de Carthage mettent vraiment en difficultés leurs adversaires dans le dernier tiers du terrain. Côté gauche, Issam Jebali a déboulé pour mettre plusieurs Australiens dans le vent et donner à Youssef Msakni. Celui-ci a glissé un ballon de but à Mohamed Drager mais Mat Ryan a sauvé son camp (41e). 

La Tunisie dans la nasse australienne

Contraints d'attaquer, les Tunisiens ont accélérer leurs transitions en 2e période. Petit à petit, le bloc australien a reculé pour s'arc-bouter dans les 30 derniers mètres afin de réduire les brèches. Avec un pressing plus haut, les Aigles de Carthage ont récupéré davantage de ballons. Mais dans le dernier tiers, les tentatives ont été trop imprécises et sans beaucoup de percussion. Face au quadrillage basique des Socceroos, la Tunisie s'est précipitée en attaque et a pris de gros risques derrière. Il s'en est ainsi fallu de très peu pour que Mathew Leckie ne coupe victorieusement un centre au cordeau de Jamie Mclaren (70e). Msakni a répliqué immédiatement mais Ryan n'a eu aucun mal à repousser (71e). Par son jeu direct et très vertical, l'Australie a terminé ses actions, à l'image d'une frappe trop enlevée de Aaron Mooy (74e). 

Statistiques de Tunisie - Australie (0-1)
Opta by Stats Perform

Les Socceroos ont donné la sensation d'être suffisamment sûrs de leurs forces pour limiter les assauts adverses. Sans sentiment de révolte et incapables d'emballer la fin de match, à l'inverse de qu'étaient parvenus à faire les Iraniens vendredi contre le Pays-de-Galles (2-0), les Aigles de Carthage n'ont pas mis assez d'engagement dans leurs initiatives, tergiversant dans la surface adverse au lieu d'être plus instinctifs et spontanés. À la 88e minute, un débordement de Wajdi Kechrida a permis à Wahbi Khazri de reprendre mais son tir a fini dans les bras de Ryan. Comme une allégorie de cette rencontre. Tombés dans le piège australien, les Tunisiens peuvent nourrir de nombreux regrets. Ils peuvent encore se qualifier pour les 1/8 mais, en plus de battre la France, il faudra aussi compter sur le résultat de Danemark-Australie pour y arriver.