Arda Güler donne raison au Real Madrid, le Barça déroule face au Rayo Vallecano

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Arda Güler donne raison au Real Madrid, le Barça déroule face au Rayo Vallecano

Arda Güler a marqué deux buts face à Villarreal, portant son total à 6 réalisations en Liga.
Arda Güler a marqué deux buts face à Villarreal, portant son total à 6 réalisations en Liga. AFP
Ce dimanche se sont disputés les matches de la 37ᵉ journée de Liga : le Real Madrid a été accroché par Villarreal (4-4), alors que le Barça a fait le boulot à domicile contre le Rayo Vallecano (3-0).

Énormément de fans madrilènes et turcs l'ont attendu toute la saison, critiquant vivement la gestion de Carlo Ancelotti. Néanmoins, la finalité donne une nouvelle fois raison au technicien italien, qui prouve avoir dirigé la perle du football turc de la meilleure des manières.

Arda Güler, la sensation du Real Madrid depuis cinq matches, a encore une fois brillé. Auteur d'un doublé, le joueur formé au Fenerbahçe est l'une des satisfactions des Madrilènes dans cette fin de printemps, lui qui a inscrit 6 buts en 328 minutes disputées en Liga – soit un but toutes les 54 minutes. 

Son ouverture du score à la 14ᵉ minute est magistralement amené après un magnifique contrôle orienté et une frappe croisée à ras de terre du pied gauche. Avant la pause (45ᵉ +2), Güler décide d'y aller seul lorsqu'il est trouvé à droite de la surface, avant d'envoyer un enroulé du pied gauche et inscrire le 4ᵉ but des siens.

Deux buts sublimes qui mettent en exergue toute cette période d'adaptation voulue pour le Turc lors de sa première saison. Güler n'a pas joué tout de suite, mais une fois qu'il a eu l'opportunité de prouver sa valeur, il a montré être un véritable talent, capable de faire la différence à seulement 19 ans. Nul doute, ce dernier aura bien plus de temps de jeu la saison prochaine. 

Le Real Madrid, lui, a finalement été accroché par Villarreal (4-4), les deux autres buts madrilènes ayant été mis par Joselu (30ᵉ) et Lucas Vázquez (45ᵉ). Côté Villarreal, c'est Alexander Sorloth qui était à l'honneur : son quadruplé (39ᵉ, 48ᵉ, 53ᵉ, 56ᵉ) a permis aux siens de croire jusqu'au bout à une qualification européenne. Il fallait malheureusement s'imposer, chose que le Sous-marin jaune n'a pas su faire. Le Norvégien a fait mal au Real Madrid, qui n'a pas trouvé ses repères habituels en défense avec un Eder Militão à la peine et un Lunin pas très serein dans ses cages. Plus le temps avance, moins de doutes il y a concernant le 1ᵉʳ juin prochain : Courtois devrait être préféré à l'Ukrainien. 

Le Barça assure la deuxième place du championnat

Vainqueur dimanche face au Rayo Vallecano (3-0), le FC Barcelone a assuré sa place de dauphin du Real Madrid, déjà sacré champion d'Espagne.

À une journée de la fin du championnat, l'ordre établi en tête de la Liga ne changera plus : le Real Madrid, déjà sacré pour la 36ᵉ fois de son histoire, va terminer en tête, loin devant son éternel rival le FC Barcelone (2ᵉ), la belle surprise de la saison, Gérone (3ᵉ) et l'Atlético de Madrid (4ᵉ).

Tous qualifiés pour la Ligue des champions la saison prochaine, les Catalans et Madrilènes ont connu des réussites différentes lors de cette 37ᵉ journée où tous les matchs se jouaient à 19H.

Loin d'être convaincant, le Barça s'est imposé sur sa pelouse (3-0) face au Rayo Vallecano avec un doublé tardif de Pedri (72ᵉ, 75ᵉ) et un bijou de Robert Lewandowski (3ᵉ) pour chasser un peu les doutes qui entourent sa fin de saison et le futur de son entraîneur Xavi Hernandez.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)