Top 14 : La Rochelle cartonne, Perpignan surprend, Toulon défait le Stade Français

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Top 14 : La Rochelle cartonne, Perpignan surprend, Toulon défait le Stade Français
Toulon a remporté le trophée Dominici contre le Stade Français
Toulon a remporté le trophée Dominici contre le Stade Français
Profimedia
La Rochelle s'est fait plaisir samedi, lors de la 11e journée du Top 14, en passant pas moins de sept essais à Castres, totalement impuissant, tandis que Perpignan s'est offert le scalp de Bordeaux-Bègles, plongeant l'UBB dans le doute, et que Toulon a fait chuter le Stade français à Jean-Bouin.

La Rochelle assomme Castres

Le Stade rochelais, impérial en première période (32-0 à la mi-temps) face à un Castres totalement atone, a maîtrisé de bout en bout sa rencontre dans son antre de Marcel-Deflandre (53-7).

Les hommes de Ronan O'Gara, suspendu pendant dix semaines, ont déroulé sans vraiment trembler, marquant sept essais et signant une victoire bonifiée qui les place provisoirement à la deuxième place du classement avec 31 points, derrière Toulouse (35 pts), en déplacement à Lyon dimanche soir.

Le club tarnais (12, 21 pts), qui a du souci à se faire au vu de sa prestation ô combien médiocre pour un finaliste de la saison dernière, a sauvé l'honneur à la dernière minute grâce à un essai de son talonneur Pierre Colonna.

Montpellier souffre devant Bayonne mais passe

En infériorité numérique dès l'entame du match, après le carton rouge infligé au deuxième ligne néo-international Florian Verhaeghe, le MHR a souffert à domicile face au promu bayonnais mais a su faire preuve de caractère pour l'emporter (35-14).

L'Aviron, qui avait enchaîné trois victoires avant de se déplacer dans l'Hérault, a failli créer la sensation sur le terrain du champion de France, jusqu'à ce qu'un doublé de l'arrière Julien Tisseron (72e, 75e) mette fin aux espoirs basques.

Grâce à ce succès, le troisième d'affilée, qui conforte la bonne dynamique retrouvée des hommes de Philippe Saint-André, Montpellier se cale à la troisième place provisoire du championnat avec 28 points.

Perpignan fait douter l'UBB

C'est la sensation de cette 11e journée: à Aimé-Giral, Perpignan a réussi à venir à bout de Bordeaux-Bègles (23-20). C'était le premier match de l'UBB sans Christophe Urios, remercié la semaine dernière et remplacé par un duo d'entraîneurs composé de ses anciens adjoints, Julien Laïrle et Frédéric Charrier.

Malgré la présence de ses internationaux Maxime Lucu, Yoram Moefana -sorti sur blessure à la 29e minute- et Matthieu Jalibert, commotionné en toute fin de rencontre, l'UBB n'a pas su concrétiser sa domination, se heurtant à l'excellente défense catalane.

Ce succès permet à l'USAP de relever un peu la tête (18 pts), même s'il reste à l'avant-dernière place, à seulement trois points du club girondin (11e).

Pau enfonce Brive, Toulon bat le Stade Français

La Section paloise, dans son stade du Hameau, a signé une troisième victoire consécutive, et la deuxième avec le bonus, en dominant Brive (22-6) qui s'enfonce pour sa part dans les profondeurs du classement (13 pts).

Les hommes de Sébastien Piqueronies, qui pointent à la 8e place provisoire avec 24 points, se rapprochent ainsi du Top 6, confirmant leur excellente forme du moment.

En soirée, en match comptant pour la première manche du trophée Christophe Dominici, en hommage à l'ailier international décédé il y a deux ans, Toulon a fait trembler Jean-Bouin, où le Stade français était invaincu cette saison, en renversant un match qui semblait acquis aux Soldats roses (17-12).

Grâce à deux essais, le club varois (4e, 26 pts) a effacé des tablettes son humiliante défaite à Mayol lors de la 10e journée face à Montpellier (26-12), et peut voir venir la réception du Racing 92.