Multi L1 : Lille à la relance, Lorient pour viser la tête et Reims pour enchaîner

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Multi L1 : Lille à la relance, Lorient pour viser la tête et Reims pour enchaîner
Benjamin André et le LOSC doivent se racheter avant la trêve
Benjamin André et le LOSC doivent se racheter avant la trêve
Profimedia
À 15h, Lille d'un Paulo Fonseca courroucé affronte Montpellier, Lorient se déplace chez l'ambitieux promu havrais tandis que le Stade de Reims voudra faire la passe de trois à Metz.

Lille - Montpellier

Comme l'impression que la fin du mercato s'est mal passée à Lille. Alors que son équipe s'est sortie du piège à Rijeka en barrages de Ligue Europa Conference et que le tirage au sort a été clément, Paulo Fonseca n'a pas masqué sa frustration quant à l'absence de recours offensif : "honnêtement, je suis très déçu. Nous sommes peut-être la seule équipe de Ligue 1 présente en Europe avec un seul attaquant. C'est difficile. Jonathan David a parcouru 17 kilomètres lors du dernier match contre Rijeka. Il sera difficile de le voir dans les mêmes conditions demain à Montpellier. Je dois être honnête. En ce moment, nous n'avons pas la capacité de nous battre comme les autres équipes, d'avoir les mêmes objectifs. Je ne vais pas parler de Monaco, qui a dépensé trois fois plus que nous pour un joueur (Folarin Balogun), ni de Rennes, de Marseille ou du PSG. Mais je vois Reims, qui a dépensé 60 millions d'euros, Strasbourg plus de 50 millions d'euros... D'autres équipes ont fait de gros investissements. Je comprends que le club ait des limites, mais il faut être réaliste. Nous n'avons pas les mêmes conditions que les autres équipes. Cependant, j'ai une grande confiance en nos joueurs. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour réaliser une bonne saison malgré tout".

Après avoir subi une déroute à Lorient (4-1), les Dogues reçoivent donc Montpellier dans un contexte tendu et la friture sur la ligne traduit des crispations tout sauf anodines. 

Montpellier a vécu un ascenseur émotionnel puisque, après sa démonstration à Lyon (4-1), les Héraultais sont tombés à la Mosson contre Reims (3-1). "Il faut faire les bons efforts aux bons moments pour être compact", a martelé Michel der Zakarian qui avait pourtant prévenu ses joueurs tout au long de la semaine. Les Pailladins devront aussi être consciencieux sur les coups de pied arrêtés, leur gros point faible depuis le début de saison. La débauche d'énergie lilloise jeudi soir avec une prolongation à disputer peut être à l'avantage des Montpelliérains mais "DerZak" a contre-balancé car "mentalement, ça leur fait du bien, tu récupères plus vite".

Le Havre - Lorient

Luka Elsner voulait un renfort offensif et il l'a obtenu en la personne de Mohamed Bayo qui cherchera à relancer sa carrière après un passage anonyme à Lille. Avec 5 buts en 3 matches et un jeu intéressant, le promu a réussi son retour au sein de l'élite, même avec seulement 3 points au compteur. "On a souvent été en réaction et non en action", a néanmoins estimé Elsner qui veut profiter de la réception d'une équipe joueuse pour mettre en pratique des principes de jeu pro-actifs. Après avoir accroché Montpellier (2-2) et Rennes (2-2), le promu veut accrocher un succès avant la trêve. 

Cette volonté est louable mais Lorient est du genre très efficace. Lille a eu droit à un bel aperçu après la correction reçue au Moustoir la semaine dernière (4-1). Avant les 12 coups de minuit, Tiémoué Bakayoko est venu renforcer l'effectif merlu qui confirme son attractivité avec un joueur qui veut se relancer. En match amical cet été, le FCL l'avait emporté face aux Havrais (2-0) mais entre la réalité de fin juillet et celle de début de septembre, il y a une marge non négligeable. Pour Régis Le Bris et ses joueurs, il s'agit de la première rencontre de la saison où ils seront favoris sur le papier après avoir tenu en échec le PSG (0-0), Nice (1-1) et donc éparpillé le LOSC (4-1). Une victoire les mettrait au sommet de la hiérarchie hexagonale, un début de championnat qui ne serait pas sans rappeler celui de la saison dernière. 

Metz - Reims

Le mercato grenat s'est achevé sur une grosse vente, celle de Georges Mikautadze à l'Ajax pour 20M€ mais une nouvelle période s'ouvre : celle de la recomposition offensive sans leur buteur attitré élu meilleur joueur de Ligue 2 la saison dernière. Après une déroute à Rennes (5-1) en ouverture, l'équipe de Lazlo Böloni a accroché l'OM (2-2) et gagné à Clermont (1-0). À chaque fois, l'international géorgien avait marqué. C'est désormais à Óscar Estupiñán, arrivé vendredi soir, de prendre la suite.

Difficulté supplémentaire : Aboubacar Lô est suspendu et l'infirmerie fait le plein. "Tetteh est pour le moment entre les mains des médecins et recommence à courir, mais il ne réintègrera pas le groupe avant la semaine prochaine. Le sauvetage d'Ismaël Traoré à la dernière minute contre Clermont nous coûte aussi un mois, pour un problème musculaire à la cuisse. Maxime Colin a dû quitter le terrain pour un problème au mollet et ce sera plus long, deux mois. Et la situation de Malik Mbaye est surprenante. Il a presque fini le match contre l'OM mais il a signalé une douleur au pubis. Il ne sera pas dans le groupe non plus".

De son côté, les Rémois sont sur une série de deux succès de rang, contre Clermont (2-0) et à Montpellier (3-1). Même en déplacement, ils sont favoris contre le promu mais Will Still se méfie des capacités de résiliance des Messins : "c'est une équipe très athlétique avec un plan de jeu et une structure qui sont clairs. Pour nous, c'est un nouveau challenge, un nouveau scénario de match, on va là-bas avec l'intention de s'adapter à ce qu'ils vont proposer tout en se fondant sur nos qualités".

Même son de cloche pour Marshall Munetsi, notamment sur la densité physique : "ça va nous permettre de travailler un peu plus ce point, on a vu leur match à Clermont, ils jouent direct, sont agressifs et pressent haut. À nous de trouver des solutions pour être efficaces".

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)