Mondiaux de patinage : Sakamoto en tête après le court

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Mondiaux de patinage : Sakamoto en tête après le court

La Japonaise Sakamoto a délivré une très belle performance.
La Japonaise Sakamoto a délivré une très belle performance.AFP
La Japonaise Kaori Sakamoto, championne du monde en titre, a pris la tête des Mondiaux de patinage artistique après le programme court, ce mercredi à Saitama.

Devant son public, la jeune femme de 22 ans a réalisé un programme irréprochable, enchaînant les difficultés techniques avec sérénité et énergie sur des titres de Janet Jackson.

La médaillée de bronze des Jeux olympiques de Pékin, favorite de la compétition en l'absence des patineuses russes, a été récompensée par un score de 79,24 points, son meilleur cette saison.

Elle devance de plus de cinq points la Coréenne Lee Haien (73,62 pts), arrivée au Japon en confiance après sa victoire aux Championnats des quatre continents en février. Une autre Japonaise, Mai Mihara (73,46 pts), complète le podium provisoire avant le programme libre vendredi.

La Belge Loena Hendrickx, vice-championne du monde l'an dernier à Montpellier, a pris la cinquième place avec 71,94 points, pénalisée par une chute sur une combinaison de triples sauts.

"J'étais assez calme aujourd'hui et j'ai été capable de patiner comme à l'entraînement", s'est félicitée Sakamoto. "Pour le programme libre, je veux garder cette concentration jusqu'à la fin et avec un peu de chance terminer avec une performance parfaite."

La seule Française en lice, Lorine Schild, 18 ans, a terminé à la 25e place avec 54,35 points, un classement insuffisant pour lui permettre de disputer le libre.

Miura et Kihara devant

Le pays hôte a également pris les devants dans l'épreuve de couples, survolée par Riku Miura et Ryuichi Kihara à l'issue du programme court.

Les Japonais ont rendu une copie quasi parfaite récompensée par un score de 80,72 points - un nouveau record pour le couple nippon, récent vainqueur de la finale du Grand Prix de Turin et du Championnat des quatre continents.

Les champions du monde en titre, les Américains Alexa Knierim et Brandon Frazier, sont relégués à la deuxième place avec un net écart (74,64 points), talonnés par les Italiens Sara Conti et Niccolo Macii (73,24 points).

"On s'était fixé l'objectif d'atteindre les 80 points pour le programme court cette saison, donc on est vraiment super heureux d'être capable d'y parvenir dans la compétition finale" de la saison, a déclaré Ryuichi Kihara.

Une erreur lors d'un saut de routine a coûté cher mercredi à Knierim et Frazier. "C'est le genre d'erreur qui n'arrive pas souvent, mais parfois, quand elle se produit, ça peut être un peu dérangeant", a commenté Brandon Frazier.

Le couple américain refuse d'abdiquer mais devra impérativement réaliser une grosse performance jeudi lors du programme libre. "Tout est possible", a assuré Alexa Knierim.

Côté français, Camille et Pavel Kovalev occupent après ce programme court la 13e place (61,07 pts), Oxana Vouillamoz et Flavien Giniaux la 16e (58,12 pts).

En l'absence de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, quintuples champions du monde et champions olympiques 2022 de danse sur glace, la meilleure chance de médaille française repose sur les épaules d'Adam Siao Him Fa qui entre en lice jeudi.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)