Interview exclusive Flashscore : Fran García (Rayo), le futur latéral gauche du Real Madrid

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Interview exclusive Flashscore : Fran García (Rayo), le futur latéral gauche du Real Madrid

Mis à jour
Fran García célèbre un but marqué contre le FC Barcelona
Fran García célèbre un but marqué contre le FC BarcelonaProfimedia
Fran García (23 ans) est l'une des révélations de la Liga. Arrière gauche, petit (1,69 m) mais intense, bon dans la pression, très rapide et très constant dans ses mouvements offensifs. Il a récemment marqué des buts contre Barcelone et l'Atlético de Madrid. Il a été formé pendant 7 ans dans les rangs des jeunes du Real Madrid. Il a quitté Castilla (deuxième équipe du Real) et, au cours des trois saisons qu'il a passées au Rayo Vallecano, il a tellement progressé que Carlo Ancelotti et la direction sportive du Real Madrid ont pris la décision de le faire revenir. Le club blanc possédait 50 % de ses droits et ne devra payer que 5 millions d'euros au Rayo. La saison prochaine, Fran García portera le maillot blanc et Flashscore a eu l'occasion de s'entretenir en exclusivité avec lui.

Flashscore : En tant que futur Madridista, qu'avez-vous pensé du match de Ligue des Champions contre Manchester City ?

Fran García : C'était un match très équilibré et très disputé, d'une très grande ampleur et les supporters apprécient ce genre de match entre deux équipes.

Pensez-vous que le Real Madrid méritait plus qu'un match nul ou que le résultat était équitable pour les deux équipes ?

Ce que j'ai vu, c'est que City a eu plus de possession, surtout dans la première demi-heure, mais quand les Madrilènes sont entrés dans la surface, ils ont créé plus de danger et à la fin, ils ont exercé une pression assez forte. C'était incroyable de pouvoir assister à un match d'un tel niveau en tant que spectateur.

Comment voyez-vous le match retour à l'Etihad ?

C'est un match très ouvert et tout peut arriver. Je dirais que, malgré le fait que le Real Madrid jouera à l'extérieur, c'est du 50-50. Celui qui se préparera le mieux et aura la meilleure journée gagnera son billet pour la finale.

Vous êtes latéral et vous affrontez beaucoup d'ailiers. Que pensez-vous de Vinicius Jr et de sa forme actuelle ?

En ce moment, il est dans le top 3 mondial pour l'influence qu'il a sur le jeu et pour toutes les occasions qu'il génère à chaque match. Il est incroyable. Il est difficile de trouver un joueur plus influent que lui en ce moment.

Le placez-vous au même niveau que Erling Haaland et Kylian Mbappé?

Oui, sans aucun doute. Avec ce que Vinicius est en train de montrer, on peut dire que ce sont les trois grands du football d'aujourd'hui.

"Camavinga, des performances exceptionnelles"

Eduardo Camavinga a commencé à jouer au même poste que vous, en tant qu'arrière gauche, alors qu'il était milieu de terrain.

J'en ai parlé avec plusieurs coéquipiers et d'autres joueurs de Liga et nous sommes tous d'accord pour dire qu'il est incroyable. Pour un joueur qui n'a pratiquement jamais joué à ce poste, ses performances sont exceptionnelles.

Vous serez au Real Madrid la saison prochaine, pensez-vous être prêt à être titulaire dans une équipe aussi exigeante ?

Nous verrons le moment venu, mais j'ai confiance en moi. Pour l'instant, je suis un joueur du Rayo Vallecano jusqu'à la fin de la saison et je dois y réfléchir. Je dois être prêt à relever tous les défis qui se présenteront et à me battre si je dois gagner ma place.

Fran García sera un joueur du Real Madrid pour les 5 prochaines saisons.
Fran García sera un joueur du Real Madrid pour les 5 prochaines saisons.Flashscore

Le Bayer Leverkusen de Xabi Alonso s'intéressait beaucoup à vous mais a préféré attendre, revenir au Real Madrid est-il l'opportunité d'une vie ?

Rejoindre l'équipe première du Real Madrid a toujours été un rêve pour moi. J'ai passé de nombreuses années dans la cantera et depuis que je l'ai quittée, mon objectif était d'y revenir un jour. Mais maintenant, je dois garder les pieds sur terre, être humble et attendre que ce soit officiel. Quand ce sera le cas, je serai ravi et je me battrai au maximum si je suis là, comme je le fais actuellement avec le Rayo, à qui je dois tant. Mon objectif est de terminer la saison de la meilleure façon possible avec mon équipe.

Au cours des sept années que vous avez passées au centre de formation du Real Madrid, avec quels autres footballeurs de renom avez-vous joué ?

Avec Fede Valverde, Achraf Hakimi, Óscar Rodríguez (Celta), Álvaro Fidalgo (América de México). J'ai eu la chance de rencontrer de très bons joueurs pendant ma période de formation au Real Madrid.

"Avec le Rayo, nous rêvons de nous qualifier pour l'Europe"

Parlons du Rayo. C'est une équipe très humble, avec l'un des budgets les plus bas de la Primera et qui a encore la possibilité d'entrer dans la zone européenne, est-ce presque un miracle ?

Je ne sais pas s'il faut l'appeler ainsi, mais notre saison se déroule très bien. Nous avons rempli nos objectifs et nous rêvons maintenant de nous qualifier pour l'Europe (le Rayo est 9e, à un point de Girona, 7e, qui est la place qui donne accès à la Ligue Europa Conference). Nous allons nous battre pour cet objectif jusqu'au bout.

Fran García est l'un des meilleurs latéraux gauches espagnols.
Fran García est l'un des meilleurs latéraux gauches espagnols.Flashscore

Qu'avez-vous le plus appris au cours de ces trois années au Rayo et qui vous sera utile à l'avenir ?

Il faut toujours être une éponge et apprendre de chaque endroit où l'on se trouve. C'est ce que j'essaie de faire depuis que je suis enfant. Apprendre davantage chaque jour et donner la meilleure version de moi-même. Je suis jeune, j'ai 23 ans et j'ai encore beaucoup de progrès à faire. J'essaie d'apprendre de ceux qui m'entourent et d'apprécier le football. Si vous perdez l'enthousiasme, vous perdez la magie. C'est pourquoi il est essentiel de continuer à apprécier le jeu.

Vous avez un grand entraîneur, Andoni Iraola, comment a-t-il fait de vous un meilleur joueur ?

C'est lui qui m'a donné l'opportunité de faire mes premiers pas en tant que professionnel et qui m'a donné la confiance nécessaire pour progresser et grandir en tant que footballeur. J'avais besoin de force quand j'ai quitté le Castilla et il me l'a donnée. Cela fait trois ans que je suis avec lui et je suis un joueur totalement différent de celui qui est arrivé à Vallecas. Il m'a beaucoup appris sur le plan tactique, mais le plus important, c'est qu'il m'a fait confiance et qu'il a misé sur moi dès le début.

Un côté gauche García-Vinicius, "j'en rêve"

Vous n'arrêtez jamais de courir à chaque match, savez-vous combien de kilomètres vous parcourez habituellement et quelle est votre vitesse de pointe en course à pied ?

Je n'en suis pas sûr. Je pense que lors de certains matches, j'ai parcouru plus de onze kilomètres et que ma vitesse de pointe est de 34,8 km/h.

Avec cette vitesse et cette constance, pouvez-vous imaginer ce que pourrait être l'aile gauche de Fran Garcia et Vinicius au Real Madrid ?

(rires) Bien sûr. Je l'imagine et j'en rêve. Ce serait fantastique, mais nous devons avancer pas à pas, penser au présent et essayer d'être un meilleur joueur chaque jour.

Est-ce que faire ses débuts avec la sélection espagnole est un autre rêve en suspens ?

Bien sûr. Ce serait une grande fierté. J'ai eu le plaisir d'être international avec l'Espagne des moins de 16 ans aux moins de 21 ans et j'espère avoir un jour l'occasion de jouer avec les meilleurs, mais il y a beaucoup de concurrence et il faut se battre très dur. Arriver en équipe nationale est une récompense pour tout mon travail et si j'y arrive, ce sera une grande joie.

Qui ont été vos idoles ?

Marcelo et Roberto Carlos. Ils ont été mes idoles depuis mon enfance. Je les ai côtoyés pendant mes années au centre de formation du Real Madrid et j'ai beaucoup appris d'eux. Ils ont toujours été mes références.

Qui est, selon vous, le meilleur "3" du monde actuellement ?

C'est difficile à dire. Theo Hernández est à un niveau impressionnant. Alphonso Davies, du Bayern Munich, et Andy Robertson, de Liverpool, aussi. Alejandro Baldé et Jordi Alba, du Barça, sont également très bons. Alba a également été une référence pour moi. Il n'est pas très grand, mais il est dynamique et très offensif. C'est un profil très similaire au mien.

A qui donneriez-vous le titre de MVP de la LaLiga ?

C'est une question compliquée. Antoine Griezmann joue à un très haut niveau. Vinicius et lui font partie des meilleurs au monde en ce moment.

Quel est votre rêve pour l'avenir ?

A court terme, qualifier le Rayo pour l'Europe. C'est mon rêve aujourd'hui. Ensuite, d'autres viendront.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)