United bat Chelsea grâce à un doublé de McTominay, tandis que City perd à Aston Villa

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
United bat Chelsea grâce à un doublé de McTominay, tandis que City perd à Aston Villa
Scott McTominay célébrant le deuxième but.
Scott McTominay célébrant le deuxième but.
Profimedia
Un doublé de Scott McTominay a permis à Manchester United de s'imposer 2-1 face à Chelsea en Premier League ce mercredi soir. Cela fait maintenant 11 matches que les Blues n'ont pas gagné à Old Trafford, une série qui remonte à mai 2013. Dans l'autre match, grosse surprise : Manchester City a perdu à Villa Park.

Une prestation convaincante

Les Red Devils ont reçu suffisamment de critiques ces derniers temps pour prendre la décision de bannir quatre médias de leur conférence de presse d'avant-match. L'équipe d'Erik ten Hag a pourtant démarré le match sur les chapeaux de roue et a bénéficié d'un penalty après qu'Enzo Fernández a accroché Antony. Mais Robert Sánchez repousse la tentative de Bruno Fernandes, mais ce dernier permet d'ouvrir le score à la 19ᵉ minute. Après que Marc Cucurella a bloqué la première tentative de Harry Maguire, McTominay a apporté sa finition clinique.

Avant la pause, Cole Palmer, pourtant fan de United depuis toujours, fait taire Old Trafford en se frayant un chemin dans la surface et en glissant le ballon dans le petit filet opposée.

En seconde mi-temps, Jackson a frappé de la tête à l'intérieur des six mètres et Alejandro Garnacho a manqué le cadre. Et, McTominay ne s'est pas fait prier pour redonner l'avantage à son équipe en marquant de la tête sur un centre de Garnacho. Il s'agit de son cinquième but en huit matches de Premier League, alors qu'il n'avait jamais atteint ce chiffre sur l'ensemble d'une saison en championnat.

United met fin à sa série de deux matches sans victoire, toutes compétitions confondues, et bat une équipe du top 10 de PL pour la première fois cette saison. Quant à Chelsea, a perdu deux de ses trois derniers matches et n'a toujours pas gagné deux matches consécutifs en championnat cette saison.

Des Villans héroïques

L'équipe de Pep Guardiola a eu la chance d'arriver à la pause sur un score de parité après que Douglas Luiz a vu son but annulé après que le ballon ait été perdu avant qu'il ne reprenne un centre de Lucas Digne.

Un seul point et une seule place séparaient les deux équipes avant ce soir, et il n'y avait pas grand-chose qui les séparait sur le terrain. Les joueurs d'Aston Villa ont été les premiers à s'engager offensivement et ils sont passés tout près de l'exploit à l'heure de jeu, lorsque John McGinn s'est infiltré dans la surface et a placé une frappe enroulée du pied droit à quelques centimètres du poteau.

L'entraîneur de Villa, Emery, qui n'avait jamais battu Guardiola en 13 matches avant ce soir, n'avait pas que trois points en jeu, mais il a certainement dû croire que sa malédiction était sur le point de prendre fin lorsque la frappe de Bailey a été déviée par Rúben Dias et qu'Ederson s'est retrouvé au point de penalty.

On aurait pu s'attendre à ce que Villa se contente de défendre son avance, mais c'est tout le contraire qui s'est produit et ils ont failli doubler leur avantage presque instantanément lorsque McGinn a été le premier à récupérer un ballon perdu et a forcé Ederson à faire un nouvel arrêt.

En fin de compte, l'unique but a suffi à Villa, qui a tenu bon pour mettre fin à une série de 13 matches sans victoire en PL contre City.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)