En forme, la défense lensoise à l'épreuve de l'Emirates pour rêver d'une qualification

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
En forme, la défense lensoise à l'épreuve de l'Emirates pour rêver d'une qualification
Brice Samba qui s'interpose face à Neiss Nelson lors du match Lens-Arsenal à Bollaert.
Brice Samba qui s'interpose face à Neiss Nelson lors du match Lens-Arsenal à Bollaert.
AFP
Après son cinquième clean sheet consécutif en Ligue 1, le RC Lens, qui espère gratter des points à Londres, va devoir faire face à l'armada Gunner.

Le RC Lens a besoin d'au moins un point pour continuer à rêver d'une potentielle qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Arracher le match nul à l'Emirates Stadium peut paraitre être aussi compliqué que de gravir l'Everest.

Néanmoins, les Sang et Or ont une belle opportunité ce mercredi soir (21h00) de marquer l'histoire du football français. En sortant indemne de cette 5ᵉ journée, ils auront encore une chance de se qualifier pour le tour suivant lors de la réception de Séville à Bollaert, le 12 décembre prochain (18h45). 

Des calculs et une mission londonienne qui s'annonce forcément délicate ? Pas pour Franck Haise qui peut se targuer de pouvoir compter sur une défense lensoise qui a retrouvé sa confiance et une certaine sérénité depuis plusieurs matches.

"Il ne peut pas y avoir de calculs sur le terrain, a-t-il assuré à J-1 en conférence de presse. L'objectif est de faire le maximum pour les joueurs. Les choses sont très claires pour moi. L'idée est de ne pas faire de calculs. Ça fait 21 ans que je fais des choix, et je suis très heureux d'avoir des choix à faire en Ligue des champions."

Face à Martin Odegaard, Gabriel Martinelli, Buyako Saka, Gabriel Jesús et compagnie (en panne d'inspiration ?), celle-ci va être mise à l'épreuve lors d'une grande soirée européenne.

Une défense qui s'est refaite la cerise 

Cinq clean sheets d'affilée en Ligue 1, c'est la statistique affolante que détient le RC Lens sur les cinq derniers matches. Surtout que ce n'était pas gagné après le début de saison compliqué. En effet, la "remontada" infligée par Brest lors de la 1ᵉ journée de Ligue 1 (3-2) a eu un effet négatif sur le démarrage des Sang et Or, enchaînant au total un nul et quatre défaites dans les cinq premiers matches. 

La Ligue des champions s'est alors présentée et les hommes de Franck Haise ont saisi cette compétition comme remède magique : un match nul arraché contre Séville au Sánchez Pizjuán (1-1) et une victoire héroïque à Bollaert contre l'ogre du groupe, Arsenal (2-1). Entre les deux rencontres, les deux premières victoires de la saison en Ligue 1 face à Toulouse (2-1) et Strasbourg (0-1), avant d'entamer une série d'invincibilité de huit matches à l'heure où nous écrivons ces lignes. 

Tout n'a pas été parfait puisque les Lensois ont concédé deux nuls durant ces différents matches, mais depuis quelques semaines, on note une réelle progression dans la manière de défendre et de travailler en groupe l'effort. Face à Strasbourg (0-1), Le Havre (0-0), Nantes (4-0), Lorient (0-0), Marseille (1-0) et Clermont (0-3), Brice Samba a gardé sa cage inviolée. Une bonne nouvelle pour Haise et les siens, alors que le portier de l'équipe de France avait fait de ce genre de performance une valeur sûre la saison dernière (15 clean sheets en 2022-2023).

Mais forcément, le natif de Linzolo, qui a réalisé deux parades déterminantes le week-end dernier contre Clermont, n'est pas le seul responsable de cette belle série de matches sans encaisser le moindre but. C'est bien toute la défense du RC Lens, dans son ensemble, qui a retrouvé le sourire.

Des pistons Frankowski et Aguilar, en passant par les milieux de terrain comme Abdul Samed, jusqu'à la défense centrale avec Gradit, Danso ou Medina, tous commencent à retrouver cette confiance qui leur avait permis de faire de beaux exploits la saison passée. En témoigne la performance de l'Argentin contre les Auvergnats, affichant 95,4 % de passes réussies et 10 récupérations (meilleur total du match). 

"Les ambitions sont toujours les mêmes. On sait que l'adversaire est plus fort que nous, mais on peut quand même faire un résultat, a poursuivi Haise. Il faut hausser le niveau à tous les aspects du jeu. On vient avec cette ambition. On peut optimiser ce qu'on veut faire. Si on veut être au rendez-vous, il faut l'être avec nos principes, nos arguments, nos forces. C'est une évidence."

Contre Arsenal, cette défense va devoir tenir, car nul doute qu'il y aura plus de temps faibles que de temps forts côté RC Lens. Et en espérant que les contres et les transitions soient jouées à la perfection. 

Pablo Gallego - Senior News Editor
Flashscore France
France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)