Tops/Flops L1 : Brest dauphin, Reims se relance et Paris est neutralisé

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Tops/Flops L1 : Brest dauphin, Reims se relance et Paris est neutralisé

Brest ne cesse plus de se faire remarquer.
Brest ne cesse plus de se faire remarquer.AFP/Flashscore
Ce week-end s'est déroulé la 23e journée de Ligue 1. Animée par la victoire de Brest sur Strasbourg, celle de Monaco sur Lens, ou encore la réussite de Toulouse sur Lille, elle a aussi vu Paris être tenu en échec par Rennes, ou Lorient être stoppé par Nantes.

Brest en forme

C'était enfin la bonne ! A force de tourner autour de la 2nde place de Nice, Brest a fini par se l'approprier. Et elle l'a fait dans l'art et la manière. Après 22 journées passées à se battre et chercher la faille chez leurs adversaires, les Ty'Zefs se sont imposés à Strasbourg grâce à un triplé de Mahdi Camara. Ainsi, l'équipe bretonne réaffirme ses ambitions et se montrer tout à fait régulière dans sa saison XXL. La semaine prochaine, elle affrontera Le Havre et tentera de conserver sa position de dauphin. 

Monaco, Reims et Toulouse se relancent 

Si Toulouse avait gagné la semaine dernière à Monaco, le Téfécé est également allé chercher la victoire contre Lille (3-1) pour démontrer qu'après son nul contre Benfica, il était capable de se reprendre en main. Des buts de Christian Mawissa, Vincent Sierro, et Thjis Dallinga, ont eu raison des Lillois déroutés et malgré la réalisation d'Hakon Haraldsson. Grâce à leur exploit, les toulousains remontent à la 11e place. Lille, en revanche, prend le risque de se voir distancé par Rennes la semaine prochaine et perdre sa 5e position. 

De son côté, Monaco a rebondi correctement à Lens en allant s'emparer d'une très belle victoire à trois buts. Folarin Balogun a même ouvert le score à la 19e, Brice Samba a ensuite marqué contre son camp (30e), et Takumi Minamino a enfoncé le clou (90+2e). Face à un ASM déterminé, Lens a tout de même résisté avec Elye Wahi (31e) et Wesley Saïd (77e), mais a été dépassé en fin de match. Avec son triomphe, le club du Rocher se donne un peu d'air avant le défi de la réception du PSG le week-end prochain.

De son côté, Reims a pu enfin rebondir en l'emportant. Face au Havre, n'a rien été facile (en témoigne l'expulsion de Thomas Foket à la 66e), mais, l'équipe de Will Still a tenu bon. Mohamed Daramy s'est montré efficace (64e, 90+6e) et a permis à son club de mettre fin à sa série négative. Cependant, Abdoulaye Touré est parvenu à transformer un penalty côté Le Havre (74e). Toujours dans les cordes avec ce succès, les Rémoins ont la capacité de remonter à la 6e ou 5e place en cas de deux victoires consécutives dans les prochaines semaines. 

La bonne affaire pour Clermont, Nantes et Marseille

Bien qu'il reste lanterne rouge de Ligue 1, Clermont a tenu tête à Nice et a pu constater qu'il en avait la capacité. Avec un 0-0 bien amené, le CF63 s'est une nouvelle fois prouvé que sa défense pouvait rivaliser face à une équipe de haut de tableau. Un point est toujours le bienvenu, bien qu'actuellement, il ne relance pas les chances des Auvergnats de se maintenir. Quant à l'OGCN, il ne cesse d'enchaîner les ratés et glisse désormais chaque semaine un peu plus. 

Cela a été dur, mais Nantes est allé chercher sa victoire sur Lorient avec briaud (0-1). Stoppé dans sa remontée au classement par Jean-Charles Castelletto, le club breton n'a pas su revenir au score. Ce qui constitue les bonnes affaires des Canaris et renvoie les hommes de Régis Le Bris aux portes de la zone de relégation. 

Enfin, Marseille a enfin rebondi après de longues semaines sans victoire en Ligue 1. Les Phocéens ont su tirer leur épingle du jeu face à Montpellier (4-1), le tout grâce à Iliman Ndiaye (31e), Pierre-Emerick Aubameyang (43/62es) et au contre son camp de Falaye Sacko (82e). Pourtant, tout semblait bien parti pour le MHSC avec le but de Mousa Al-Tamari à la 5e minute. Marseille s'est empressé de prouver que cela n'était pas la fin du monde. Proprement relancé, l'OM devra confirmer la semaine prochaine contre Clermont

Paris et Rennes muselés

Il n'est jamais facile de gagner au Parc, et cela s'est révélé encore vrai ce dimanche. Malgré du répondant et un but marqué en 1re période par Amine Gouiri (33e), Rennes a vu le PSG stérile revenir au score à la dernière minute sur un penalty de Gonçalo Ramos (90+7e). Si le nul met fin à la série d'invincibilité des Parisiens, il ne les pénalise pas pour autant puisqu'ils comptent 11 points d'avance sur Brest. Néanmoins, Rennes est passé à deux points du Top 5 étant donné que Lille n'a pas gagné à Toulouse. L'équipe de Julien Stéphan doit donc encore batailler pour viser les places européennes. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)