Emiliano Martínez a reçu deux jaunes mais n'a pas été expulsé : l'explication est dans le règlement

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Emiliano Martínez a reçu deux jaunes mais n'a pas été expulsé : l'explication est dans le règlement

Emiliano Martínez a été réprimandé pour cette célébration.
Emiliano Martínez a été réprimandé pour cette célébration.AFP
Cette situation a suscité l'incompréhension, voire la révolte, des supporters lillois . Pourtant, l'arbitre slovaque Ivan Kruzliac a respecté le règlement.

Est-il possible de voir deux jaunes dans le même match et de ne pas être expulsé ? Oui, et c'est ce qui est arrivé à Emiliano Martínez ce soir lors du quart de finale de la Ligue de la Conférence entre Lille et Aston Villa.

Alors que les deux équipes étaient à égalité, le gardien argentin des Villans a été réprimandé par l'arbitre à la 39e minute pour avoir retardé le ballon. Alors que le match devait se décider aux tirs au but, où il est habituellement impressionnant, "Dibu" a reçu un nouveau carton jaune pour la façon dont il a célébré son arrêt sur le tir au but de Nabil Bentaleb en se tournant vers le public, mais il n'a pas été expulsé.

L'explication se trouve dans la loi 10 de l'IFAB, l'organisme qui régit le football. Les cartons jaunes distribués pendant le match (y compris pendant la prolongation) ne sont pas pris en compte lors de la séance de tirs au but. Ils sont considérés comme deux admonestations distinctes et, à ce titre, n'entraînent pas de rouge.

Ce qui est certain, c'est que Martínez est resté sur le terrain et a arrêté la tentative de Benjamin André, ce qui a permis à Aston Villa de se qualifier pour les demi-finales de la C4. 

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)