CAN 2024 : le Mozambique de Reinildo n'a rien à perdre et beaucoup à gagner

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

CAN 2024 : le Mozambique de Reinildo n'a rien à perdre et beaucoup à gagner

Les Mambas à l'entraînement en Côte d'Ivoire
Les Mambas à l'entraînement en Côte d'Ivoire@moz_osmambas
Pour sa 5e participation à la CAN, la première depuis 2010, le Mozambique a hérité d'un groupe très relevé et jouera sans pression dans l'espoir d'obtenir une qualification historique pour la phase à élimination directe.

Quatorze ans après sa dernière participation, le Mozambique effectue son grand retour à la CAN. C'est seulement la 5e fois, après 1986, 1996, 1998 et 2010 que les Mambas se qualifient pour la compétition continentale et, dans un groupe où figurent l'Egypte, le Ghana et le Cap Vert, la principale mission des hommes de Chiquinho Conde sera avant tout de faire bonne figure pour créer la surprise et rêver d'une qualification pour les 1/8 de finale. 

Avec dix joueurs évoluant dans le championnat local, le Mozambique propose une sélection mixte avec 13 joueurs évoluant à l'étranger. A priori, une défense à 4 devrait être privilégié mais l'animation offensive pour évoluer. 4-2-3-1, 4-4-2, 4-1-4-1 et 4-3-3 : plusieurs systèmes ont été utilisés en 2023. 

La patrie de naissance d'Eusebio revient sur le devant de la scène et même s'il sera difficile de se frayer un chemin, quelques résultats récents ont démontré, malgré les défaites finales (1-0 et 2-0 contre l'Algérie, 1-0 contre le Sénégal à domicile, 3-2 contre le Nigéria), que les Mambas ne sont pas là pour jouer les utilités et sont capables de résister aux Nations majeures africaines. 

Le joueur à suivre : Reinildo Mandava

C'est incontestablement le joueur le plus connu des Mambas. Reinildo revient à peine d'une rupture des ligaments croisés qui a mis un coup de frein énorme à sa carrière alors qu'il s'était immédiatement imposé à l'Atlético de Madrid lors de son arrivée en fin de mercato hivernal 2022. De retour depuis fin novembre, il a dû se contenter de 17 minutes en Liga contre Séville le 23 décembre dernier (1-0) et la CAN doit lui permettre à la fois de guider son équipe mais aussi de retrouver le rythme de la compétition. 

Défenseur infatigable, le gaucher qui fêtera ses 30 ans la veille du 3e match contre le Ghana n'a plus porté la tunique nationale depuis le 8 juin 2022 lors d'une victoire (1-0) contre le Bénin où il avait adressé une passe décisive. La qualification s'est donc obtenue sans lui mais, en tant que joueur le plus connu de son pays, l'ancien Lillois sera le meilleur leader de son équipe. 

La liste 

Gardiens : Ernane Siluane (Black Bulls), Ivane Urrubal (libre), Fazito (Nampula)

Défenseurs : Reinildo Mandava (Atlético de Madrid/ESP), Domingos Macandza (Costa do Sol), Mexer (Bandirmaspor/TUR), Edmilson Dove (Kaizer Chiefs/AFS), Bruno Langa (Chaves/POR), David Malembana (Noah/ARM), Ifren Matola (Songo), Nene (Black Bulls)

Milieux : Amade Momade (Beira), Ricardo Guimaraes (Chaves/POR), Joao Bonde (Beira), Shaquille Nangy (Maputo), Domingues (Songo), Alfonso Amade (Ostende/BEL)

Attaquants : Geny Catamo (Sporting CP/POR), Witi Quembo (Nacional/POR), Stanley Ratifo (Pforzheim/ALL), Clesio Bauque (Honka/FIN), Gildo Vilanculo (Covilha/POR), Lau King (Sagrada/AGO)

Les matches de groupe

Dimanche 14 janvier contre l'Egypte (18h)

Vendredi 19 janvier contre le Cap Vert (15h)

Lundi 22 janvier contre le Ghana (21h)

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)