Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Minnesota reprend les commandes à l'Ouest, le sprint est lancé

Rudy Gobert et les Timberwolves s'accrochent.
Rudy Gobert et les Timberwolves s'accrochent.AFP
Les Minnesota Timberwolves, à la lutte avec Denver et Oklahoma City, ont repris la première place de la conférence Ouest, ce dimanche, grâce à leur victoire sur le parquet des Lakers (127-117), à une semaine du terme de la saison régulière de NBA.

Les Wolves dévorent les Lakers

Minnesota, qui restait sur une toute petite prestation à Phoenix (défaite 97-87), a réagi avec la manière à Los Angeles en inscrivant 127 points, dont 46 durant le seul deuxième quart-temps, pour s'imposer et reprendre le trône très disputé à l'Ouest.

Ils sont 5 dans l'effectif des Wolves à avoir inscrit plus de 10 points, dont Naz Reid (31), l'inévitable Anthony Edwards (26) et le pivot français Rudy Gobert, auteur d'un double-double haut de gamme avec 18 points et 16 rebonds.

Ce 54e succès de la saison (24 défaites) permet à la franchise de Minneapolis de mettre la pression sur Denver, désormais 2e, et Oklahoma City (3e).

Les Lakers, en revanche, glissent à la 9e place (45-34) et font face à la perspective d'un match de barrage face aux Warriors.

Golden State assure les barrages

Golden State a en effet assuré sa présence en play-in grâce à sa victoire contre le Jazz (118-110), ce dimanche, un septième succès en huit rencontres qui permet d'écarter la menace Houston, ramenée à la raison à Dallas (147-136 a.p.) par Kyrie Irving (48 pts) et Luka Doncic (37).

Sans Stephen Curry, mis au repos, c'est Klay Thompson qui a mené la charge pour les Warriors, en inscrivant 25 de ses 32 points en première période, les Californiens menant 68-54 à la pause.

En attendant de savoir s'ils s'affronteront en barrage, Warriors et Lakers se retrouvent dès mardi sur le terrain de LA.

Les Clippers consolident leur 4e place

L'autre équipe de Los Angeles, les Clippers, a réussi le comeback de la journée en dominant Cleveland 120 à 118 après avoir été menée de 26 points.

Ils le doivent pour une bonne part à Paul George, qui a inscrit 23 de ses 39 points dans le dernier quart, dont le tir décisif, suivi d'un contre, à l'approche du buzzer.

"C'est une victoire d'équipe", a sobrement commenté l'ailier de 33 ans, qui a inscrit l'intégralité de ses lancers francs (16/16) et a aussi pris 11 rebonds.

"Je savais que nous n'étions pas nous-mêmes... A la mi-temps, j'étais concentré et décidé à faire tout ce qu'il fallait pour l'emporter", a-t-il ajouté, alors que les Clippers étaient menés 80-59 à la pause.

Cette victoire leur permet de conserver deux succès d'avance sur le 5e, Denver.

Milwaukee perd encore, chaud à l'Est

A l'Est, le suspense pour la première place est inexistant, et Boston (1er) a même glané ce dimanche son 62e succès de la saison face à Portland (124-107).

Derrière, en revanche, la lutte est chaude : martyrisé par Jalen Brunson (43 pts), Milwaukee (2e) a perdu 122-109 son quatrième match d'affilée, face à des NY Knicks (4e) qui en profitent pour revenir à une victoire seulement (47-31 vs 46-32).

Orlando (3e) a aussi profité des malheurs des Bucks, en s'imposant à domicile contre Chicago (113-98), tout comme Philadelphie (7e), qui a toutefois eu besoin de deux prolongations (133-126) et 52 points de Tyrese Maxey pour venir à bout des Spurs de Victor Wembanyama (33 pts, 18 rebds).

A l'inverse, outre Cleveland (5e) battu par les Clippers, le Heat (8e) a fait une mauvaise opération en s'inclinant d'un rien (117-115) à Indianapolis face aux Pacers, rival direct qui occupe la 6e et dernière place qualificative en play-off.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)