L'exhibition Alcaraz - Nadal ou tout ce qui pourrait condamner le tennis dans un futur proche

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
L'exhibition Alcaraz - Nadal ou tout ce qui pourrait condamner le tennis dans un futur proche
Carlos Alcaraz et Rafael Nadal n'ont pas besoin de cette exhibition.
Carlos Alcaraz et Rafael Nadal n'ont pas besoin de cette exhibition.
Profimedia
Ce soir aura lieu le match exhibition entre Rafael Nadal et Carlos Alcaraz à Las Vegas. Avant la tournée américaine, voici un non-évènement qui pourrait pourtant avoir des conséquences futures importantes pour les instances du tennis mondial.

"Le calendrier ATP est trop exigeant". Cette petite phrase signée Carlos Alcaraz n'a clairement pas été sortie de son contexte. L'Espagnol est-il déjà fatigué ? Interviewé par le média argentin Olé Tenis avant le tournoi de Buenos Aires durant le mois de février, l'Espagnol avait asséné que "ça joue aussi beaucoup avec la santé des athlètes, qui doivent évoluer au plus haut niveau pendant si longtemps, tournoi après tournoi. Je pense que nous devons changer cela" mais s'est empressé de préciser : "je ne sais pas s'il y a une solution."

Une phrase qui serait parfaitement entendable si ce soir, l'Espagnol n'allait pas disputer une exhibition face à Rafael Nadal. À quelques jours du début de la première tournée américaine de la saison, et donc de deux Masters 1000 consécutifs, voilà le n°2 mondial qui marche à pieds joints dans la contradiction. Certains argueront que Las Vegas est proche d'Indian Wells, et donc que cela ne change pas grand chose. Si cela ne change rien, pourquoi diable faire cette exhibition ? 

La réponse tombe à première vue sous le sens : l'argent. Car pour ce match exhibition commandé par Netflix, il est certain que les deux joueurs ne vont pas se déplacer gratuitement. Tout le monde est gagnant, la plateforme de streaming qui va forcément se remplir les poches avec une telle exclusivité (possiblement le dernier affrontement entre les deux), les spectateurs alléchés par les grands noms, et les joueurs qui proposent par exemple pour l'occasion des leçons particulières... à 150.000 $ pièce. 

Mais on rappelle que Nadal a connu une saison quasi blanche en 2023, ne jouant que l'Open d'Australie, qu'il est en fin de carrière, que 2024 est probablement sa dernière saison, qu'il l'a entamé par une énième blessure lors de la tournée australienne et qu'il n'a pas été revu depuis. Quant à Alcaraz, il vient d'abandonner à Rio la semaine passée, s'étant tordu la cheville dès son entrée en lice. Les deux joueurs sont-ils en pleine possession de leurs moyens et offriront-ils un spectacle de qualité ?

Si les exhibitions ne sont pas une nouveauté en tennis, elles ne sont jamais disputées devant des millions de téléspectateurs. Une dérive qui pourrait avoir des conséquences. Du pain béni pour les services du type Netflix, une rencontre dont on connait l'heure de début et de fin, pas besoin d'attendre pour voir le match que l'on veut, risque minimum, rentabilité maximale. Mais que se passera-t-il si Nadal se blesse gravement et ne peux plus reprendre sa carrière ensuite ? Son dernier match aura donc été une tournée publicitaire ? 

Il n'a pas besoin de cela, pas plus qu'Alcaraz. Ce sont deux joueurs riches, puissants, mais comme tous les athlètes de notre époque, désireux de maîtriser tout ce qui les entoure. À l'instar du LIV Golf, il ne faudrait pas que des circuits concurrents moins denses et plus lucratifs voient le jour et embarquent certaines stars vers la dissidence, sous peine de jeter un voile sur l'Ère Open du tennis. Une ère qui a connu tant de grands moments et sans laquelle les deux Espagnols ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. 

Mauvaise idée, cette exhibition.
Flashscore
France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)