Dallas surprend Oklahoma City et se qualifie en finale de la conférence Ouest

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Dallas surprend Oklahoma City et se qualifie en finale de la conférence Ouest

PJ Washinghton félicité par Kyrie Irving.
PJ Washinghton félicité par Kyrie Irving.SAM HODDE/Getty Images via AFP
Porté par Luka Dončić, Dallas a validé à domicile son avantage en éliminant Oklahoma City quatre manches à deux au terme du sixième match de sa demi-finale de la conférence Ouest (117-116), se qualifiant pour la finale.

Le Slovène a signé un triple-double avec 29 points, dix rebonds et dix passes décisives pour permettre aux Mavericks d'accéder à la dernière marche à l'Ouest, comme en 2022.

Les Texans affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale de la conférence Ouest entre Denver, champion en titre et Minnesota, qui sont à égalité 3-3. Leur duel rendra son verdict ce dimanche. Pour Oklahoma City, c'est la fin du parcours d'un jeune effectif promis à un bel avenir.

Dynamiques

Le début de la rencontre avait été à l'avantage des hommes de Mark Daigneault, élu coach de l'année. Trente points inscrits dans le premier quart-temps, une belle défense ordonnée et Shai Gilgeous-Alexander solide à mi-distance… Un cocktail efficace face à Dallas.

Une dynamique qui a donné au Thunder jusqu'à 11 points d'avance au début du deuxième quart-temps. Mais l'écart s'est dilapidé en quelques possessions, quand Dallas a réglé la mire de loin et pris l'avantage au milieu du quart-temps, de deux petites unités. Alors à nouveau, la défense d'Oklahoma City s'est resserrée autour de Luka Dončić (sept ballons perdus) avec des prises à deux agressives, qui ont provoqué des pertes de balles du côté des Texans.

En contre-attaque, le Thunder a excellé et bien trouvé ses snipers (47 % derrière l'arc). Une pluie de tirs à trois points s'est abattue : cinq shoots consécutifs ont trouvé la cible pour permettre à Oklahoma City de rentrer aux vestiaires avec une avance de 16 unités (48-64).

"Nous savions que Dallas allait essayer d'accélérer et comme toujours dans ces cas-là on était concentrés à l'idée de faire des stops (défensifs)", a réagi Luguentz Dort, ailier du Thunder, au micro d'ESPN.

Zone

Dallas a alors changé son système défensif sous l'impulsion de son coach Jason Kidd pour passer en zone. Avec succès. Oklahoma City s'est perdu dans le manque d'espace, le mouvement se faisant plus rare en attaque.

Les Mavs sont revenus à égalité à six minutes de la fin de la partie (97-97), avant de prendre l'avantage (115-110) à une minute du terme. Moment choisi par l'as du Thunder Shai Gilgeous-Alexander pour prendre les choses en mains. Un panier à trois points, un lancer franc, ainsi qu'une passe lobée pour Chet Holmgren (115-116) ont permis aux siens de repasser devant.

Mais l'effort a été vain, le meneur d'OKC commettant une faute décisive dans les derniers instants. PJ Washington a rentré les lancers de la gagne (117-116) pour Dallas, qui s'est imposé dans un vacarme absolu.

"Cette équipe est énorme, les joueurs ne se plaignent jamais, ils travaillent dur", a savouré auprès d'ESPN Luka Doncic, qui retrouvera pour une place en grande finale les Nuggets du MVP de la saison régulière Nikola Jokić ou les Timberwolves du bondissant Anthony Edwards. La jeune équipe d'Oklahoma City termine, elle, son aventure sur une cruelle défaite, battue à l'expérience.

France gouvernement

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction…

Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09-74-75-13-13, appel non surtaxé)